Navigation – Plan du site
Mélanges
Comptes rendus d'ouvrages

Étienne Fouilloux (dir.), Gabriel Marcel. Un intellectuel en son siècle, Paris, Présence de Gabriel Marcel, 2001, 118 p.

Denis PELLETIER
p. 233
Référence(s) :

Paris, Présence de Gabriel Marcel, 118 p.

Texte intégral

1L’intérêt du recueil dépasse la modestie de son format et la banalité de son titre. Après qu’Étienne Fouilloux a présenté les grandes lignes de l’itinéraire de Gabriel Marcel, Annette Becker montre à travers son théâtre et ses écrits autobiographiques combien la première guerre mondiale a constitué pour lui un moment essentiel de confrontation à la mort, marqué par son engagement à l’Agence de renseignements sur les disparus et par la tentation du spiritisme. Frédéric Gugelot, à propos du compagnonnage manqué avec la NRF, François Chaubet, à propos des liens avec l’Union pour la Vérité, inscrivent l’un et l’autre l’itinéraire de Marcel dans les réseaux intellectuels de l’entre-deux guerres, tandis que Margaret Teboul dénoue le fil d’amitiés - Gilson, Wahl, Massignon, du Bos et quelques autres, peut-être Bergson et Blondel - dont elle explore avec beaucoup de finesse les enjeux philosophiques. Claire Guyot, enfin, centre sur la notion très « marcélienne » de « disponibilité » son analyse des relations entre le philosophe et le CCIF de 1947 à 1972. La réunion de ces textes, qui furent d’abord l’objet d’une table ronde organisée en janvier 1999 à l’Institut de France par Étienne Fouilloux et Pierre Colin, dresse un portrait sensible, qui complète utilement les Actes du colloque de 1988 publiés par les soins de la Bibliothèque nationale (Gabriel Marcel, Paris, Bibliothèque nationale, 1989, textes réunis par Michèle Sacquin). Pourquoi Gabriel Marcel intéresse-t-il tant les historiens ? Sans doute bénéficie-t-il d’une association dynamique, vouée à préserver sa mémoire. Mais l’homme est aussi, à l’évidence, un passionnant modèle d’intellectuel catholique, « penseur du seuil » passé par la conversion et l’engagement, dramaturge et philosophe existentialiste confronté à l’encombrante figure de Jean-Paul Sartre, sans cesse partagé entre la volonté d’intervenir dans le débat public et l’exigence du travail intellectuel, qui requiert le temps et le silence : « une référence inquiète » (p. 17), selon l’heureuse expression d’Étienne Fouilloux

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis PELLETIER, « Étienne Fouilloux (dir.), Gabriel Marcel. Un intellectuel en son siècle, Paris, Présence de Gabriel Marcel, 2001, 118 p.  », Chrétiens et sociétés, 9 | 2002, 233.

Référence électronique

Denis PELLETIER, « Étienne Fouilloux (dir.), Gabriel Marcel. Un intellectuel en son siècle, Paris, Présence de Gabriel Marcel, 2001, 118 p.  », Chrétiens et sociétés [En ligne], 9 | 2002, mis en ligne le 26 mai 2016, consulté le 25 avril 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/4056

Haut de page

Auteur

Denis PELLETIER

Centre André Latreille, Université Lumière – Lyon 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org