Navigation – Plan du site
Mélanges
Colloques, Tables-Rondes et Journées d’études 2002

Les relations Églises-États en situation postcoloniale

Colloque, Paris, 27-30 août 2002, organisé par le Centre de Recherches et d’Échanges sur la Diffusion et l’Inculturation du Christianisme (CREDIC)
Philippe Delisle
p. 191-192

Notes de la rédaction

Les actes de ce colloque réunis par Philippe Delisle, Marc Spindler ont été publiés en 2003, sous le titre : Les Relations Églises-État en situation postcoloniale. Amérique, Afrique, Asie, Océanie. XIXe-XXe siècles, Paris, Karthala, 2003, 419 p. (coll. « Mémoire d’Églises »).

Texte intégral

1Le CREDIC avait autrefois étudié la part des Églises chrétiennes dans la naissance des jeunes nations du Sud. Ce nouveau colloque constituait donc une suite logique, d’autant plus opportune que la question des relations Églises-État préoccupe particulièrement les historiens français en ces années de commémoration des lois de 1901, 1904 et 1905. Après une réflexion générale sur les types de structures religieuses ou politiques et sur les accords possibles, les séances se sont articulées, selon la tradition du CREDIC, autour de cas précis. Le XIXe siècle n’a pas été négligé, puisque la politique religieuse de la jeune république haïtienne ou encore les théocraties océaniennes pré-coloniales ont d’abord été évoquées. Mais le thème choisi imposait évidemment de se concentrer sur la seconde moitié du XXe siècle. L’Afrique subsaharienne s’est comme souvent, et pour des raisons historiques évidentes dans le monde francophone, taillée la part du lion, avec 10 communications sur un total de 21. Quelques exemples des situations nationales ont été donnés : l’esprit laïque au Sénégal, les relations des Églises avec un gouvernement marxiste au Bénin, ou encore la délicate collaboration entre les deux pouvoirs en Ouganda. Plusieurs intervenants ont en outre choisi de se pencher sur les enjeux culturels en Afrique noire. La question des écoles, de la presse ou des radios chrétiennes est apparue comme un point de tension essentiel. Le Maghreb, avec la Tunisie et l’Algérie, mais aussi l’Asie, de la Chine à l’Indonésie, n’ont pas été oubliés pour autant. Des situations peu connues, comme celle de la position des protestants ou des orthodoxes en Tunisie, ont d’ailleurs été analysées. Finalement, cette rencontre a très largement tenu ses promesses, en présentant des données à la fois concrètes et originales, suffisamment variées et articulées entre elles pour éviter les pièges d’un simple catalogue répétitif. Les Actes paraîtront en août 2004 chez Karthala dans la collection « Mémoire d’Églises », qui abrite déjà trois volumes du CREDIC.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Delisle, « Les relations Églises-États en situation postcoloniale », Chrétiens et sociétés, 9 | 2002, 191-192.

Référence électronique

Philippe Delisle, « Les relations Églises-États en situation postcoloniale », Chrétiens et sociétés [En ligne], 9 | 2002, mis en ligne le 27 mai 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/4042

Haut de page

Auteur

Philippe Delisle

Institut d'Histoire du Christianisme, Université Jean Moulin – Lyon 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org