Navigation – Plan du site

Avant-propos

Yves Krumenacker

Texte intégral

1Sous l’impulsion du pouvoir politique, les universités sont appelées à se réformer profondément ; mesure nécessaire sans doute, mais tous ceux qui passent du temps à élaborer, corriger et évaluer à longueur d’année des plans et contrats quadriennaux savent que l’évolution est constante. En même temps, des projets, plus ou moins inquiétants, plus ou moins indispensables, entendent réorganiser la recherche. Loin de ces turbulences, les équipes de recherche déjà en place travaillent, et travaillent bien. L’équipe RESEA (Religions, Sociétés Et Acculturation), membre de l’UMR 5190 LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) et éditrice de Chrétiens et Sociétés le démontre avec ce nouveau numéro, le quatorzième.

2L’importance et la qualité de la recherche se voient d’abord dans les parties peut-être les plus rapidement feuilletées de ce bulletin : la liste des publications des membres, dont on peut se rendre compte qu’elles sont nombreuses, que l’on considère les livres ou les articles, ou la liste des mémoires de master 1 et 2 soutenus dans nos universités, ainsi que des thèses et habilitations à diriger des recherches. Une mention toute particulière est à donner à une rubrique apparue l’an dernier et destinée à mettre en valeur les mémoires de master 1 : après les travaux sur les missions présentés l’an dernier, c’est cette année les études sur les notaires à l’époque moderne qui sont mises en valeur. On peut se rendre compte que ces premières recherches d’étudiants ne servent pas seulement à leur apprendre le métier, mais ont également une réelle valeur scientifique : B. Hours montre que l’accumulation de tels travaux permet de modifier l’image qu’on avait de la société lyonnaise et de son rapport à la mort. Les étudiants, brillants ou non, désireux ou non de continuer dans la recherche, nous aident ainsi à faire progresser nos connaissances. Qu’ils en soient remerciés.

3La partie principale du bulletin est, comme chaque année, constituée d’articles divers. Nous accueillons à nouveau avec plaisir un texte de notre collègue de Bucarest, Ecaterina Lung ; elle nous avait présenté en 2003 la conception du mariage dans les principautés roumaines aux XVIe-XVIIe siècles ; l’étude que nous publions cette année permet d’approfondir notre connaissance du mariage dans ces régions mal connues des lecteurs français. Pourtant, ceux qui sont familiers des efforts de disciplinarisation du mariage dans l’Église occidentale ne manqueront pas de trouver d’intéressants points de comparaison.

4Comme d’habitude, une grande place est donnée à de jeunes chercheurs qui présentent les résultats de leur thèse, ou d’une partie de celle-ci. Véronique Castagnet, qui a travaillé sur le clergé des diocèses béarnais aux XVIIe-XVIIIe siècles, entend relativiser le poids des stratégies familiales dans le fonctionnement des communautés religieuses en étudiant les procédures électives dans des communautés du Béarn. Anne Béroujon, auteur d’une thèse remarquée sur L’écrit dans la ville, examine les processus de différenciation sociale à travers les épitaphes lyonnaises de la fin du Moyen Âge au XVIIe siècle. Tsung-ming Chen, dont le doctorat portait sur Les Jésuites à Taiwan de 1951 à 1975, nous montre l’importance des facteurs linguistiques dans le processus d’évangélisation. Cet article illustre en outre la vigueur des travaux en histoire missionnaire à Lyon, ainsi que l’ouverture aux chercheurs étrangers.

5Le dernier article à présenter ne provient pas d’une thèse. Il s’agit d’un hommage au grand historien qu’a été Bruno Neveu ; c’est aussi l’occasion, pour Sylvio de Franceschi, qui a fait ses premières armes d’enseignant à l’Université Lyon III, de réfléchir au concept de romanité et, plus largement, au rapport entre histoire et théologie ; un thème qu’aucun historien du religieux ne peut négliger, quelle que soit sa position sur le sujet.

6J’annonçais l’an dernier que notre revue serait bientôt en ligne sur le site http://revues.org. Cela a pris un peu de retard, mais la numérisation des bulletins les plus anciens a débuté. On peut espérer que cette année verra la réalisation effective de cette annonce, gage d’une plus grande diffusion de nos travaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Krumenacker, « Avant-propos », Chrétiens et sociétés [En ligne], 14 | 2007, mis en ligne le 08 juillet 2008, consulté le 23 mai 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/403

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org