Navigation – Plan du site
Publications 2002-2003
Comptes rendus d'ouvrages

Régis Ladous, Introduction à l’histoire du monde au XIXe siècle, Paris, Ellipses, 2003, 284 p

Philippe Delisle
p. 216

Texte intégral

1Rendre compte dans le bulletin d’une équipe de recherches d’un ouvrage apparemment destiné à des étudiants débutants peut paraître étrange. Mais la dernière publication de Régis Ladous est plus qu’une simple « introduction » à l’histoire contemporaine. Elle se présente à bien des égards comme un véritable essai, frappé du sceau de l’originalité et nourri des résultats de recherches récentes. Le plan adopté semble assez classique. L’auteur analyse en effet les grands secteurs ou mouvements qui structurent le XIXe siècle : le monde des villes et celui des campagnes, le libéralisme et la démocratie, l’impérialisme et son corollaire le racisme, le développement de la pensée scientifique. Mais à l’intérieur de chacune de ces parties, Régis Ladous prend soin de choisir des exemples peu connus, parfois même assez inattendus. Ainsi, l’étude du monde rural commence classiquement par la description de l’ouverture progressive des terroirs français, pour dévier vers le problème de la dépendance et de l’esclavage, avec d’abord le cas du servage en Russie, puis celui de la traite négrière, qui conduit des millions d’Africains à devenir cultivateurs captifs dans le Nouveau-Monde. La figure de Marcus Garvey, descendant d’esclaves jamaïcain et fondateur du premier grand mouvement nationaliste panafricain, émerge même au passage. On retrouve le même parti-pris d’originalité dans le chapitre consacré au christianisme. Négligeant les grands débats institutionnels souvent décrits, l’auteur se penche sur les croyances populaires à travers les apparitions mariales de la Croix-Rousse, enchaîne avec le christianisme social allemand, pour finir avec Edouard Aynard, présenté comme le parfait représentant d’une culture bourgeoise métisse, puisque catholique par tradition familiale, mais proche de l’éthique protestante par souci d’efficacité capitaliste. Un autre élément mérite d’être souligné : la place accordée à des espaces souvent négligés dans de semblables manuels. Ainsi, le chapitre sur les formes de colonisation est suivi d’une partie intitulée « Les résistances », qui évoque le Japon, pays capable d’adopter les techniques occidentales sans tomber dans la dépendance subie par son voisin chinois, mais aussi le réveil du monde musulman, avec le développement du wahhabisme, ou encore les luttes victorieuses du Mahdi contre les Anglais au Soudan. En définitive, l’ouvrage de Régis Ladous, alerte dans la forme et résolument original sur le fond, permettra aux étudiants débutants d’élargir leur vision de l’histoire, mais séduira aussi ceux qui croyaient bien connaître un siècle souvent méprisé pour sa prétendue médiocrité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Delisle, « Régis Ladous, Introduction à l’histoire du monde au XIXe siècle, Paris, Ellipses, 2003, 284 p », Chrétiens et sociétés, 10 | 2003, 216.

Référence électronique

Philippe Delisle, « Régis Ladous, Introduction à l’histoire du monde au XIXe siècle, Paris, Ellipses, 2003, 284 p », Chrétiens et sociétés [En ligne], 10 | 2003, mis en ligne le 17 juin 2015, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/3819

Haut de page

Auteur

Philippe Delisle

RESEA - LARHRA UMR 5190, Institut d’Histoire du Christianisme Université Jean Moulin-Lyon 3

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org