Navigation – Plan du site
Publications 2002-2003
Comptes rendus d'ouvrages

Jean-Pierre Gutton (dir.), Les administrateurs d’hôpitaux dans l’Europe moderne, Lyon, P.U.L., 2002, 140 p.

Bernard Hours
p. 210-211

Texte intégral

  • 1 Les administrateurs d’hôpitaux dans la France de l’ancien régime, textes réunis par Jean-Pierre Gut (...)

1Avec ce volume s’achève la publication du cycle de tables rondes consacrées par Jean-Pierre Gutton à l’histoire des administrateurs d’hôpitaux à l’époque moderne1. Il est consacré d’une part à un tour d’horizon hors de France (Nouvelle-France, Espagne, Suisse, Europe du Nord-Ouest et Angleterre) d’autre part à une réflexion plus générale articulée autour de trois grandes questions (la pertinence du critère confessionnel en ce domaine, le rôle des hôpitaux comme créateurs de droit, en particulier dans l’élaboration d’un droit de l’adoption). Les huit communications s’accordent autour d’un même constat : l’insuffisance, voire l’absence totale dans certains cas, d’études consacrées à ce thème. Ce qui nous est ici donné apparaît d’abord comme un état de la question, permettant de retrouver les travaux déjà existants, mettant en lumière surtout les domaines en cours d’exploitation et ceux qui restent à défricher.

2Daniel Hickey (« Entre Évêque et Roi : l’évolution administrative des hôpitaux de la Nouvelle-France ») montre que les structures hospitalières d’outre-atlantique ne constituent pas un simple prolongement de celles de la métropole : si les hôpitaux militaires en sont plus proches, les hôpitaux privés concèdent une place croissante aux congrégations religieuses féminines malgré les autorités royales. L’Espagne semble constituer un cas particulier dans l’Espagne moderne : l’institution hospitalière y est largement contrôlée par l’Église qui renforce encore son rôle au XVIe siècle, la fonction de recteur étant intégrée au cursus honorum ecclésiastique, et ce n’est que dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, que l’on assiste au début de sa laïcisation sous la pression de fonctionnaires et d’aristocrates éclairés (Jacques Soubeyroux, « Les administrateurs d’hôpitaux en Espagne à l’époque moderne »). La situation la plus fréquente demeure cependant, et l’on se rapproche ici de la situation française, l’influence prédominante des élites municipales dans la gestion des hôpitaux. On n’en est guère surpris dans des régions où le mouvement municipal a été puissant comme en Suisse (Cécile Lacharme, « La gestion des hôpitaux en Suisse romande ») ou dans l’Allemagne du Nord (Thomas Riis, « Les administrateurs d’hôpitaux en Europe du Nord-Ouest avant 1800 »), et l’on regrette peut-être qu’il n’y ait pas une présentation de la situation italienne. En Angleterre, c’est la réforme qui enclenche le processus de laïcisation (John Rogister, « L’administration des hôpitaux en Angleterre à l’époque moderne »). Les trois derniers chapitres sont sans doute les plus novateurs et les plus intéressants. Yves Krumenacker relativise « le critère confessionnel dans l’étude des administrateurs d’hôpitaux » : entre catholiques et protestants, à travers l’Europe, il n’y a pas deux modèles hospitaliers distincts, mais les différences se réduisent plutôt à des nuances liées à l’organisation du culte, à la gestion du patrimoine et bien au recrutement du personnel comme dans l’exercice de l’autorité. C’est justement celle-ci qui fait des hôpitaux des sortes de laboratoires juridiques à bien des titres dont Philippe-Jean Hesse (« Les recteurs d’hôpitaux, créateurs de droit dans l’Europe moderne ») fait un inventaire méthodique en matière administrative et fiscale, en matière de contrats civils et commerciaux, de droit social et enfin de droit pénal. Il faut y adjoindre l’expérimentation d’une pratique qui ne trouve pas sa pleine reconnaissance dans la France d’ancien régime : l’adoption (Jean-Pierre Gutton, « Administrations hospitalières et adoptions dans la France de l’ancien régime »). Ce livre constitue désormais, avec le précédent, une référence obligée non seulement pour toux ceux qu’intéresse l’histoire des hôpitaux et des politiques de l’assistance, mais aussi les spécialistes de l’histoire sociale et urbaine, et de l’histoire du droit.

Les administrateurs d’hôpitaux dans la France de l’ancien régimeChrétiens et sociétés XVIe-XXe siècles
Haut de page

Notes

1 Les administrateurs d’hôpitaux dans la France de l’ancien régime, textes réunis par Jean-Pierre Gutton, Lyon, P.U.L., 1999, 210 p., compte rendu dans Chrétiens et sociétés XVIe-XXe siècles, n° 9, pp. 217-218.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Hours, « Jean-Pierre Gutton (dir.), Les administrateurs d’hôpitaux dans l’Europe moderne, Lyon, P.U.L., 2002, 140 p. », Chrétiens et sociétés, 10 | 2003, 210-211.

Référence électronique

Bernard Hours, « Jean-Pierre Gutton (dir.), Les administrateurs d’hôpitaux dans l’Europe moderne, Lyon, P.U.L., 2002, 140 p. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 10 | 2003, mis en ligne le 17 juin 2015, consulté le 28 juin 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/3817

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org