Navigation – Plan du site
Publications
Comptes rendus d'ouvrages

Piroska Nagy, Michel-Yves Perrin, Pierre Ragon [dir.], Les Controverses religieuses entre débats savants et mobilisations populaires, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2011, 149 p.

Yves Krumenacker
p. 211-212

Texte intégral

1L’étude des controverses semble retrouver l’intérêt des chercheurs. Après les publications des thèses de Bruno Hübsch (voir dans ce numéro, p. 204) et d’Émile Kappler (voir dans ce numéro, p. 207). Cette nouvelle publication fait suite à une journée d’études tenue à l’Université de Rouen le 8 février 2007. Elle est consacrée aux controverses, depuis l’Antiquité jusqu’au xviie s., en cherchant à percevoir comment les débats savants rejoignaient les intérêts populaires.

2Dans l’Antiquité, saint Augustin cherche à entraîner son auditoire dans la controverse pélagienne, en prêchant sur le sujet au moment où la rumeur publique fait connaître un certain nombre d’événements aux fidèles (M.-Y. Perrin). De même, Sévère d’Antioche, au vie s., veut rassembler la plèbe urbaine dans son combat en faveur du monophysisme en empruntant à un registre de langage populaire (Fr. Alpi). Une autre forme de controverse est présentée pour le Moyen-Âge, avec l’utilisation des visions d’Elisabeth de Schönau et d’Hildegarde de Bingen, ainsi que des exorcismes, pour définir les caractéristiques des cathares (U. Brunn).

3Ce recueil comporte quatre belles études concernant l’époque moderne. J. Foa étudie les conférences théologiques entre catholiques et réformés à une période précédent celle couverte par la thèse de Kappler, les années 1561-1572. Il montre que, très vite, les protagonistes sont conscients de l’inutilité de leurs efforts pour convertir l’autre. Les conférences ne sont pourtant pas inutiles car, par leur contenu et leur mise en scène, elles visent à réserver ces joutes à des professionnels, à séparer les clercs des fidèles ; en fin de compte, elles délivrent un message social. Mais est-il besoin de le réitérer tout au long du xviie s. ? C’est pourtant l’époque où il y en a le plus, comme l’a montré Kappler, et L. Daireaux les étudie dans le cadre restreint de la Normandie. Sur l’essentiel, il rejoint les conclusions de Kappler ; notons qu’il a retrouvé une conférence ignorée jusque là. Ces conférences, dans leur répétition même, traduisent la force des clivages doctrinaux ; de ce fait, elles matérialisent la présence protestante en France. D’une certaine manière, elles manifestent également la grandeur d’une paix qui les rend possible.

4Des controverses, moins connues, ont également lieu dans les armées qui parcourent l’espace germanique au xviie s.. Anne Pérennec-Sublime montre que si, de chaque côté, les procédés et les figures utilisés sont globalement les mêmes, la dénonciation de l’adversaire comme hérétique est assez peu subtile, avec l’idée que c’est Dieu qui donne la victoire et l’assimilation de l’ennemi aux païens vétéro-testamentaires, alors même que, dans les faits, les armées sont pluriconfessionnelles. Le dernier texte du recueil a pour thème la controverse sur la morale, étudiée par Jean-Pascal Gay ; la prédication y est peu mobilisée, au contraire des polémiques littéraires qui se déploient dans une grande diversité d’écrits, ce qui ouvre le champ religieux à l’espace public, en même temps que cette littérarisation transforme le champ religieux.

5Une journée d’études embrassant tout le champ des études sur les controverses de l’Antiquité au xviie s. ne peut évidemment pas donner un point de vue définitif sur la question. Mais les communications rassemblées ici montrent tout l’intérêt de poursuivre dans cette voie et offrent des pistes pour aller plus loin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Krumenacker, « Piroska Nagy, Michel-Yves Perrin, Pierre Ragon [dir.], Les Controverses religieuses entre débats savants et mobilisations populaires, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2011, 149 p. », Chrétiens et sociétés, 18 | 2012, 211-212.

Référence électronique

Yves Krumenacker, « Piroska Nagy, Michel-Yves Perrin, Pierre Ragon [dir.], Les Controverses religieuses entre débats savants et mobilisations populaires, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2011, 149 p. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 18 | 2011, mis en ligne le 17 juillet 2012, consulté le 30 mai 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/3012

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org