Navigation – Plan du site
Articles

État des sources sur le Concile Vatican II dans les fonds conservés au Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF)

Kristell Loussouarn
p. 195-214

Résumés

Ce document a pour objectif de présenter les sources relatives au Concile Vatican II et son application directe dans les archives conservées au CNAEF.

Haut de page

Texte intégral

1Ce document a pour objectif de présenter les sources relatives au Concile Vatican II et son application directe dans les archives conservées au CNAEF.

2Une sélection a été faite pour les archives concernant l’application du Concile. La mise en œuvre du Concile a eu de profondes conséquences sur l’organisation de l’Église de France par la création et la réorganisation de nombreuses instances, ne serait-ce que par la mise en place de la Conférence des évêques de France en 1964. Prendre en compte l’ensemble de l’application reviendrait à identifier par là-même des fonds d’archives entiers tels que : le Secrétariat pour l’Unité des Chrétiens, le Secrétariat Incroyance et Foi, la Commission française Justice et Paix. Le CNAEF en tant que service d’archives de la Conférence des évêques a pour mission de collecter et conserver les archives produites par la Conférence des évêques et les services qu’elle a mis en place suite aux orientations du Concile. Afin que ce document ne ressemble pas à un état des fonds partiels du CNAEF qui élargirait trop le sujet du Concile, les archives concernant l’application du Concile relevées dans ce document traitent essentiellement des travaux liés à la réforme liturgique dans les décennies qui ont suivi le concile.

Publications officielles du Saint-Siège

Publications du Secrétariat de la Commission préparatoire

3Acta et documenta Concilio oecumenico Vaticano II apparando

4Séries I (antepraeparatoria) : 16 volumes, Imprimerie vaticane, 1960-1961

5Series II (praeparatoria) : 7 volumes, Imprimerie vaticane, 1964-1969

Publications du Secrétariat général du Concile

6Schemata constitutionum et decretorum de quibus disceptabitur in Concilii sessionibus

7Series prima, 1 volume, Imprimerie vaticane, 1962

8Series secunda, 1 volume, Imprimerie vaticane, 1962

9Schemata constitutionum et decretorum ex quibus argumenta in Concilio disceptanda seligentur

10Series tertia, 1 volume, Imprimerie vaticane, 1962

11Series quarta, 1 volume, Imprimerie vaticane, 1963

12Constitutiones decreta declarationes

131 volume, Imprimerie vaticane, 1966

14Acta synodalia Sacrocancti Concilii oecumenici Vaticani II

1527 volumes, Imprimerie vaticane, 1970-1983

Instances de la Conférence

Secrétariat général de l’Épiscopat

16Fondé en 1945, le secrétariat général de l’Épiscopat a, jusque vers 1959, essentiellement un rôle de secrétariat administratif et juridique chargé de la préparation des réunions de l’Assemblée des cardinaux et archevêques, de l’exécution des décisions qui y sont prises, des relations avec le Gouvernement. Est nommé à sa tête un directeur général de l’Épiscopat (1945-1966) puis un secrétaire général de l’Épiscopat (depuis 1966). En 1930, avait été mis en place un secrétariat de l’Action catholique chargé de promouvoir cette forme d’apostolat et d’assurer la coordination entre les mouvements. Avec le Concile, apparut la nécessité de développer le secrétariat général de l’Épiscopat. En 1960, est créé un secrétariat de l’Information religieuse, dont le responsable est en même temps le porte parole officiel de l’épiscopat et est nommé, en janvier 1961, un secrétaire pour les Questions pastorales.

Actes de l’Église de France

17Section 2 GOV. Procès-verbaux des Assemblées des Cardinaux et Archevêques (ACA).

18Contenu : informations et décisions relatives à l’organisation et à la coordination de l’Église en France. Les informations relatives au Concile Vatican II sont essentiellement d’ordre pratique (organisation financière du voyage) ou sur le travail accompli lors de la 2e session (1963-1964).

19Dates extrêmes : 1922-1964.

20Description matérielle : 0,2 ml.

21Instrument de recherche : néant.

22Communicabilité : fonds non communicable, en attente d’inventaire et de classement.

Voir : ACA / réunions : 11-13 octobre 1961, 21-23 mars 1962, 15 novembre 1962, 13-15 mars 1963, 19 octobre 1963, 26-28 février 1964.

Bureau du Secrétariat général

23Versement 19 CE. Concile Vatican II

24Contenu : dossiers du secrétaire général relatif à l’organisation des sessions, aux documents d’information envoyés aux prélats français, aux travaux des évêques français pour le Concile.

25Description matérielle : 2,90 ml.

26Instrument de recherche disponible : instrument de recherche sommaire.

27Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

28Versement 1 CE.

29Contenu : dossiers du directeur général de l’Épiscopat concernant sa participation à l’Assemblée des cardinaux et archevêques (ACA).

30Dates extrêmes : 1921-1971.

31Description matérielle : 1 ml, 95 articles.

32Instrument de recherche : répertoire numérique détaillé.

33Communicabilité : délai de 70 ans. Possibilité de demande de dérogation.

Voir :
Niveau de description : pièce.
1 CE 48 Assemblée des 11-13 octobre 1961 : projet de déclaration sur le Concile Vatican II.

1961

34Versement 7 CE.

35Contenu : dossiers de travail du secrétaire général de l’Épiscopat pour la période 1945 à 1985. Plusieurs dossiers thématiques comprennent des décisions et des informations relatives aux travaux du Concile.

36Dates extrêmes : 1947-1985.

37Description matérielle : 43,3 ml, 428 articles.

38Instrument de recherche : bordereau d’identification.

39Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir particulièrement :
Niveau de description : dossier

7 CE 18 Armement atomique, collecte d’avis pour prises de position : « note adressée aux Pères du Concile par quelques scientifiques chrétiens de France relative aux armements atomiques, à leur fabrication et à leur usage éventuel » (1963), lettres et note du R.P. Russo (s.j.) en réaction ; rapport du R.P. Dubarle (1965), rapports de savants chrétiens (1964-1965).

1963-1965

7 CE 90 Prêtres au travail. – Rencontre de prêtres ouvriers sur les difficultés et les buts de leur action : compte rendu (1961). Travail des prêtres dans la Mission ouvrière : rapport demandé par le comité épiscopal de la Mission ouvrière (1963), lettre du comité restreint de la Mission ouvrière aux évêques de la commission épiscopale (1964). Étude de la question au Concile Vatican II : copie de la lettre de quinze prêtres ouvriers aux Pères du Concile (1964), note explicative du secrétaire général de l’Episcopat (1964).

1961-1964

7 CE 104 Œcuménisme. – Conférence catholique pour les questions œcuméniques : note du Comité directeur sur la restauration de l’Unité chrétienne à l’occasion du prochain Concile (1959), lettre (1959).

1959

7 CE 109 Comportement et rôle de l’évêque. – L’Église des pauvres, 3esession du Concile : note de Mgr Alfred Ancel (1964), déclaration « Schema XV » diffusée au Concile le 7 décembre 1965 ; simplicité de la tenue de l’évêque : questionnaire (1964), rapport (1965), extraits de procès-verbaux de Conseil permanent (1965), circulaire (1966), lettres (1966). Groupe « L’évêque de Vatican II », réflexion sur le conseil presbytéral : enquête et table ronde (1968). Messages des Souverains pontifes aux évêques : lettre pour la nativité (1964), coupures de presse (1970-1971).

1964-1971

7 CE 114 Liturgie. – Dispositions prises par l’épiscopat français avant le Concile Vatican II : rapports présentés à l’Assemblée des cardinaux et archevêques (1929-1935), indults reçus (1941-1952), circulaires du secrétariat général de l’épiscopat (1955-1958), correspondance notamment avec le Saint-Siège (1952-1959). Application de la réforme liturgique en France suite au Concile : ordonnances et directives de l’Épiscopat français (1964-1965), correspondance notamment avec le Saint-Siège (1964-1965), rapports (1963-1965), coupures de presse (1964-1965), textes du Motu proprio « Sacram liturgiam »(1964).

1929-1965

7 CE 159 Confirmation. – Administration du Sacrement de Confirmation pendant le Concile Vatican II : décret de la Sacrée Congrégation de la discipline des Sacrements (1962), lettres (1962).

1962

7 CE 388 - 392 Correspondance active du secrétaire général de l’Épiscopat de 1959 à 1965.

1959-1965

40Versement 9 CE.

41Contenu : dossiers du secrétaire général de l’Épiscopat concernant la tenue des assemblées plénières de 1951 à 1992. A partir de 1985, l’assemblée plénière a plusieurs fois émis des documents relatifs au bilan du concile Vatican II.

42Dates extrêmes : 1930-1993.

43Description matérielle : 6 ml, 190 articles.

44Instrument de recherche : répertoire numérique détaillé.

45Communicabilité : délai de 70 ans pour les dossiers des assemblées. Possibilité de déposer une demande de dérogation. Librement communicable pour les photographies.

Voir :
Niveau de description :dossier.
9 CE 188 Photographies relatives au Concile Vatican II : 7 photographies noir et blanc

1962

46Versement 10 CE.

47Contenu : dossiers du Secrétaire général de l’Épiscopat à caractère documentaire. L’essentiel des dossiers est composé de coupures de presse, de publications, d’articles et d’exposés publics.

48Dates extrêmes : 1952-1999

49Description matérielle : 30,6 ml, 263 articles.

50Instrument de recherche : bordereau d’identification incomplet.

51Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation. Il est toutefois possible d’avoir accès par extrait aux documents librement communicables (publications) présents dans ces dossiers réservés.

Voir particulièrement :

Niveau de description : sous-série organique

10 CE 27 - 36 Organes de la Curie romaine et mise en application du Concile

Vatican II.

1950-1991

10 CE 50 - 53 Collection de fiches « Études et documents » (notes rédigées par les experts du Concile Vatican II à l’intention des évêques français pour les informer des débats en cours).

1963-1965

Secrétariat général de l’Action catholique française

52Versement 2 CE.

53Contenu : dossiers de fonctionnement du secrétariat de 1931 à 1996, concernant principalement la période 1931-1965. Le secrétariat de l’Action catholique française, puis secrétariat pour l’Apostolat des laïcs à partir de 1965, a pour mission de coordonner les œuvres et mouvements nationaux catholiques.

54Dates extrêmes : 1906-1996.

55Description matérielle : 41,4 ml, 1060 articles.

56Instrument de recherche : répertoire numérique détaillé.

57Communicabilité : délai général de 30 ans, porté à 50 ans pour les dossiers contenant des informations relatives à la vie privée des personnes ou à la gouvernance de l’Église de France, et à 70 ans pour les dossiers d’assemblées plénières. Possibilité de déposer une demande de dérogation.

Voir particulièrement :

Niveau de description : dossier.

2 CE 469 Action catholique en milieu indépendant (ACI), présence à Rome lors du concile Vatican II : circulaires aux membres (1962-1965), coupures de presse (1968).

1962-1968

2 CE 481 Action catholique ouvrière (ACO), réflexions suscitées par le Concile Vatican II : rapports (1963-1964), circulaires d’information (1961-1963), coupures de presse (1961-1965).

1961-1965

58Versement 56 CE.

59Contenu : dossiers de fonctionnement du secrétariat de 1931 à 2004, concernant principalement la période 1965-2000.

60Dates extrêmes : 1930-2004.

61Description matérielle : 25 ml, 231 articles.

62Instrument de recherche : bordereau de versement.

63Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir particulièrement :

Niveau de description : sous-sous-série organique

56 CE 9 - 10 Décret sur l’Apostolat des laïcs.

1964-1968

56 CE 11 Remarques sur des schema relatifs aux laïcs dans d’autres constitutions (Lumen gentium, Gaudium spes).

1964-1968

Centre national de pastorale liturgique

64Le Centre de Pastorale liturgique est créé en 1943 par un groupe de religieux et de prêtres préoccupé par le renouveau liturgique. Le sérieux du travail accompli attire l’attention des évêques qui firent appel au Centre pour des sessions et des documents. En décembre 1965, le Centre de Pastorale liturgique devient un des secrétariats nationaux de la Conférence des évêques, prenant le nom de Centre national de Pastorale liturgique. Le CNPL a pour mission de veiller à l’application de la liturgie selon les dispositions vaticanes dans plusieurs domaines : musique, art et liturgie telle qu’elle est pratiquée dans les paroisses.

65Versement 67 CO.

66Contenu : dossiers de fonctionnement des différents services du Centre de 1946 à 2002. Un ensemble de boîtes concernent plus particulièrement les travaux du Concile Vatican II sur la liturgie et les réactions face à la mise en œuvre de la réforme liturgique.

67Dates extrêmes : 1946-2002

68Description matérielle : 65 ml, 612 articles.

69Instrument de recherche : bordereau de versement.

70Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir particulièrement :

Niveau de description : sous-série organique

67 CO 157 - 163 Réforme liturgique : enquête, résultats, réactions dans la presse.

1964-1970

67 CO 164 à 172 Mise en œuvre de la réforme : documents et comptes rendus de réunions des groupes de travail (Coetus 22 et Coetus 23) (1964- 1968). Travaux et corrections sur les Schémas notamment Schemata De Sacramentis (1975-1977).

1964-1977

67 CO 173 - 178 Polémique liturgique.

1964-1977

71Versement 70 CO.

72Contenu : dossiers de fonctionnement des différents services du Centre en complément du versement 67 CO, sur la période 1946-2004. Un ensemble de boîtes concerne le Concile Vatican II, regroupant les dossiers de participation de membres du CNPL au Concile, notamment le Père Jounel. D’autres documents traitant de la période du Concile se retrouvent de manière plus diffuse dans d’autres dossiers.

73Dates extrêmes : 1946-2004.

74Description matérielle : 84,3 ml, 739 articles.

75Instrument de recherche : bordereau de versement.

76Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir particulièrement :

Niveau de description : sous-série organique.

70 CO 375 - 378 Préparation du Concile.

1960-1984

70 CO 379 - 383 Déroulement du Concile, sessions de 1962 et 1963.

1962-1964

70 CO 384 - 386 Orientations du Concile pour la liturgie et conséquences.

1948-1984

70 CO 387 - 393 Dossiers du Père Jounel relatifs à son activité au sein du Concile.

1961-1972

70 CO 400 - 407 Dossiers du Père Gy.

1946-1996

77Versement 102 CO.

78Contenu : fiches de chants, publications, dossiers de fonctionnement du Service de la Pastorale liturgique et sacramentelle (1959-2006) et documents d’études des groupes de travail du « Consilium », Conseil pour la mise en application de la Constitution liturgique de Vatican II.

79Dates extrêmes : 1942-2006.

80Description matérielle : 26,95 ml, 210 articles.

81Instrument de recherche : bordereau de versement.

82Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir :

Niveau de description : sous-série organique.

102 CO 97 - 115 Schemata diffusés par le « Consilium » aux différents groupes de travail (classé par n° d’ordre).

1964-1972

102 CO 117 Liturgie du Concile.

1969-1981

Papiers d’association

Union fédérale française de musique sacrée

83L’UFFMS est un organisme créé en 1959 à la suite du Congrès de musique sacrée de 1957 de la Consecratio internationalis musicae sacrae. Sa création répondait alors au besoin de réadaptation de l’ensemble de la liturgie à l’assemblée. Suite à Vatican II et ses nouvelles directives, l’UFFMS doit faire face à la fois au travail relatif au renouveau de la liturgie ainsi qu’à une crise interne issue des changements d’orientation donnés par Rome. En 1969, l’UFFMS change de statuts, modifie sa structure et renouvelle ses objectifs. Elle cesse ses activités au tournant des années 1980-1990.

8411 EG. Union fédérale française de musique sacrée (UFFMS) (1955-1988)

85Contenu : dossiers sur le fonctionnement de l’association (statuts, assemblées générales, conseils d’administration ; collaborations extérieures, congrès et journées de musique sacrée, publications). Un ensemble de documents concerne l’application de la réforme liturgique de Vatican II.

86Dates extrêmes : 1955-1988.

87Description matérielle : 9,8 ml, 113 articles.

88Instrument de recherche : bordereau d’identification.

89Communicabilité : fonds non librement communicable car non classé. Des articles peuvent être demandés par dérogation.

Voir :

Niveaux de description : sous-série organique, sous-sous-série organique

11 EG 40 - 54 Élaboration des chants de la messe, suite à la réforme de Vatican II.

11 EG 40 - 41 Commissions et sous-commissions.

1964-1967

11 EG 42 - 46 Dossiers de Mgr Beilliard (président de l’UFFMS).

1965-1968

11 EG 47 - 54 Diverses partitions.

1965-1971

Papiers personnels

Papiers de Mgr Jean Rodhain

Jean Rodhain (1900-1977)

90Ordonné prêtre en 1924, il débute en tant que prêtre diocésain dans le diocèse de Saint-Dié où il découvre la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) naissante. Il devient aumônier de la JOC féminine de Paris-Sud de 1934 à 1939. Mobilisé, fait prisonnier puis évadé, il revient à Paris où le cardinal Suhard lui confie l’organisation de l’Aumônerie des prisonniers de guerre en 1940. En 1946, il est nommé aumônier général des prisons, poste qu’il assurera jusqu’à sa mort en 1977. Il participe, également en 1946, à la fondation du Secours catholique dont il devient le secrétaire général de 1946 à 1970 puis le président de 1970 à 1977. Il est nommé en 1950 prélat de la maison pontificale par Pie XII. Convaincu dès le début d’une coordination internationale de la Charité, l’abbé Rodhain a travaillé dès 1947 à la création d’un organisme international de charité. Il est membre du Comité exécutif de la Caritas Internationalis dès sa création en 1950 puis président de 1965 à 1972. En 1960, il est nommé expert dans la commission préparatoire X sur l’Apostolat des laïcs dans l’organisation du Concile Vatican II. Mgr Rodhain participe ensuite au concile, à la fois comme expert dans la commission conciliaire sur l’apostolat des laïcs et comme procureur du Cardinal Richaud.

91Identification : 3 CO. Papiers de Jean Rodhain.

92Contenu : on trouve dans le fonds des dossiers relatifs à la plupart des fonctions et responsabilités assumées par Mgr Rodhain durant son ministère de prêtre. La plus grande partie résulte cependant de ses responsabilités de secrétaire général (1946-1970) puis de président (1970-1977) du Secours catholique français. Une autre partie des dossiers résulte de l’action de Mgr Rodhain au sein de Caritas Internationalis (CI) et des structures mises en place par le Vatican à la suite du concile. Une autre partie du fonds enfin rassemble les œuvres et écrits de Mgr Rodhain.

93Dates extrêmes : 1880-1985.

94Description matérielle : 33 ml, 1292 articles.

95 Instrument de recherche existant : répertoire numérique détaillé.

96Communicabilité : délai général de 30 ans à partir de la clôture des dossiers, porté à 50 ans pour des dossiers contenant des informations relatives à la vie privée des personnes ou à la gouvernance de l’Église de France et du Secours catholique. Possibilité de déposer une demande de dérogation.

Voir particulièrement :

Niveau de description : sous-sous série organique

3 CO 1067 - 1089 Phase préparatoire : commission X sur l’apostolat des laïcs en matière d’action catholique, religieuse et sociale.

1960-1962

3 CO 1090 - 1113 Phase conciliaire : commission conciliaire pour l’apostolat des laïcs.

1962-1966

Papiers du Père Joseph Greco (s.j.)

Père Joseph Greco (1911-1987)

97Né en Italie, il arriva en France avec ses parents avant la première guerre mondiale. Ordonné prêtre en 1935, il fut nommé vicaire à Versailles puis entra dans la Compagnie de Jésus en 1944 afin de travailler en Chine. L’avancement des troupes communistes rendit cependant impossible son entrée dans le pays. Après quelques années aux Philippines et des séjours de repos en France, il partit à Madagascar enseigner au Grand Séminaire. Il revint en France au début des années 1960 pour se reposer. Lorsque le Concile Vatican II commença, un des évêques malgaches se l’attacha comme théologien. Il suit activement toutes les sessions du Concile et plus tard les Synodes qui prolongent son influence. Le Père Greco fut à l’origine des réunions quasi hebdomadaires du « groupe des évêques d’Afrique, de Madagascar et d’Asie » pendant les sessions conciliaires. Le séjour du Père Greco à Rome lui permit de renouer avec l’enseignement soit sous la forme doctorale à l’Université pontificale grégorienne soit dans des publications de circonstance pour répondre à des besoins urgents. Sollicité de toute part, il partage alors sa vie entre les Congrégations romaines (Congrégation des Sacrements, Conseil pontifical pour la famille) et l’Afrique. Il s’éteint à Rome, épuisé par la maladie, à 66 ans.

Source : article du Père J. Joblin (s.j.), Compagnie, novembre 1987.

98Identification : 13 PP. Papiers du Père Greco

99Niveau de description : fonds.

100Contenu : papiers liés au ministère romain du Père Joseph Greco, professeur à l’Université pontificale grégorienne, expert en missiologie à Vatican II et en morale De matrimonio, également conseiller d’Instituts religieux.

101Dates extrêmes : [1946-1975].

102Description matérielle : 8,8 ml. 60 articles.

103Instrument de recherche existant : néant.

104Communicabilité : non communicable, en attente d’inventaire et de classement.

Papiers de Mgr Armand-François Le Bourgeois (cjm)

Armand François Le Bourgeois (1911-2005)

105Eudiste, il est ordonné prêtre en 1934. Après avoir été supérieur du séminaire des Eudistes à La Roche du Teil et aumônier général des Scouts de France (1943-1953), il est élu supérieur général des Eudistes. Il est nommé consulteur de la Sacrée congrégation des Religieux en 1963 et expert au Concile Vatican II. Évêque d’Autun de 1966 à 1987, Mgr Le Bourgeois s’efforce de mettre en application les objectifs majeurs du Concile Vatican II, sa réflexion et son action se portant particulièrement sur l’œcuménisme et la question des divorcés remariés.

Source : Congrégation des Eudistes, avis de décès de Mgr Le Bourgeois

106Identification : 12 IR. Papiers de Mgr Armand-François Le Bourgeois

107Niveau de description : fonds.

108Contenu : dossiers de travail comme consulteur de la Sacré congrégation des religieux au Concile (1960-1965), dossiers relatifs aux questions de l’oecuménisme (1970-2000), de la pastorale des divorcés remariés (1972-2002), du scoutisme (1942-1954). Dossiers relatifs au diocèse d’Autun (1968-1991), à l’ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem (1982-1987), correspondance avec des laïcs (1969-1981).

109Dates extrêmes : 1942-2002.

110Description matérielle : 4,3 ml, 48 articles.

111Instrument de recherche existant : néant.

112Communicabilité : non communicable, en attente d’inventaire et de classement.

Papiers du Chanoine Fernand Boulard

Fernand Boulard (1898-1977)

113Un des pionniers de la sociologie religieuse. Ordonné prêtre en 1922, il est aumônier diocésain des mouvements ruraux en 1937 puis aumônier national adjoint de la Jeunesse agricole chrétienne (JAC) en 1942. Lié d’amitié avec G. Le Bras au moment où celui-ci recueille les premiers enseignements des enquêtes qu’il a lancées à travers les diocèses de France sur la pratique religieuse, Boulard en systématise les enseignements dans de nombreuses publications. Avec J. Remy, il élargit la recherche à la pratique religieuse urbaine. Durant le Concile Vatican II, auquel il participe en tant qu’expert, il est à l’origine de la formation d’un groupe d’évêques qui se réunissent à plusieurs reprises à Saint Louis des Français pour réfléchir à « l’évêque de Vatican II ».

Source : Catholicisme, Tables. Compléments et mises à jour, Paris, Letouzey et Ané, Fascicule 75, c. 237.

114Identification : 14 PP. Papiers du Chanoine Fernand Boulard.

115Niveau de description : fonds

116Contenu : enquêtes sociologiques et religieuses dans les diocèses de France et à l’étranger, documents de travail sur la pastorale d’ensemble.

117Dates extrêmes : 1946-1977

118Description matérielle : 49,5 ml, 426 articles.

119 Instrument de recherche existant : néant.

120Communicabilité : non communicable, en attente d’inventaire et de classement.

Papiers de l’abbé Georges Guérin

Georges Guérin (1891-1972).

121L’abbé Georges Guérin commence par apprendre le métier paternel d’essayeur sur métaux, métier qu’il effectue dans la région parisienne de 16 à 20 ans. En 1925, il est ordonné prêtre et nommé en tant que vicaire dans une paroisse de Clichy (Hauts-de-Seine). Découvrant la Jeunesse ouvrière belge, oeuvre de l’abbé Joseph Cardijn, il décide de fonder avec quelques ouvriers la section française de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) en 1927, qui sera suivie en 1928 de la Jeunesse ouvrière chrétienne féminine. Sa vie se confond alors avec celles des JOC-JOCF. Comme aumônier général, il voyage inlassablement pour faire connaître le mouvement et visiter ceux qui peuvent l’aider. En 1950, il décide de démissionner de son poste d’aumônier général pour être un simple aumônier davantage à l’écoute des militants. Il se consacre à approfondir le Nouveau Testament et à le faire connaître autour de lui. L’abbé Guérin décède quelques mois après avoir reçu de nombreux témoignages d’affection de jocistes anciens et actuels à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire, à Paris, le 15 mars 1972.

122Identification : 53 CO. Papiers de l’abbé Georges Guérin

123Contenu : notes et documents personnels de l’abbé Guérin de ses années de séminaire à ses postes d’aumôniers de la JOC.

124Dates extrêmes : 1897-1996.

125Description matérielle : 6,1 ml, 341 articles.

126Instrument de recherche : répertoire numérique détaillé.

127Communicabilité : délai général de 30 ans à partir de la clôture des dossiers, porté à 50 ans pour des dossiers contenant des informations relatives à la vie privée des personnes ou à la gouvernance de l’Église de France. Possibilité de formuler une demande de dérogation.

Voir :

Niveau de description : dossier

53 CO 113 Concile Vatican II : notes sur les textes conciliaires (Lumen Gentium, Dignitatis Humanæ) ; compte rendu de conférence du Père Rouquette, correspondance (1962-1966) ; document de la JOCI intitulé « Réflexion de quelques dirigeants et aumôniers jocistes soumises aux commissions préparatoires du IIeconcile du Vatican » (s.d.) ; manuscrit de Joseph Bécaud intitulé « Recherche à la lumière du concile » (1966).

1962-1966

128        

Haut de page

Annexe

Annexe 1 : Chronologie des événements.

Source : Moulinet (Daniel), Le concile Vatican II..., Éditions de l’Atelier, collection « Tout simplement », Paris, 2002, 192 p.

25 janvier 1959 : Annonce aux Cardinaux par Jean XXIII d’un concile œcuménique, d’un synode du diocèse de Rome et d’une refonte du droit canonique.

17 mai 1959 - 30 mai 1960. Phase anté-préparatoire

Juin 1959 : Début de la consultation des évêques.

29 juin 1959 : L’encyclique Ad Petri cathedram précise les attentes de Jean XXIII à l’égard du Concile.

Printemps 1960 : Analyse des 8972 vota des évêques, supérieurs religieux et facultés de théologie.

5 juin 1960 - 10 octobre 1962. Phase préparatoire

Juin-septembre 1960 : Mise en place des Commissions préparatoires.

Novembre 1960 - automne 1961 : Travail des commissions préparatoires.

15 mai 1961 : Encyclique Mater et magistra (la question sociale).

Automne 1961 - juin 1962 : Travail de la Commission centrale.

25 décembre 1961 : Bulle convoquant le concile.

6 août 1962 : Promulgation du règlement conciliaire.

Été 1962 : Envoi des sept premiers schémas aux évêques.

Septembre 1962 Désignation des observateurs et des experts.

11 octobre - 8 décembre 1962. Première session

11 octobre 1962 : Ouverture, discours de Jean XXIII.

13 octobre 1962 : Première Congrégation générale. Le cardinal Liénart demande que les évêques sursoient à l’élection des commissions pour faire connaissance.

20 octobre 1962 : Élection des membres des commissions et publication d’un Message au monde.

22 octobre - 13 novembre 1962 : Examen du schéma sur la Révélation, rejet par la majorité simple, décision de Jean XXIII de faire refondre le texte par une Commission mixte (Commission doctrinale – Secrétariat pour l’Unité des Chrétiens).

23-26 novembre 1962 : Examen du schéma sur l’œcuménisme, décision de fondre en un seul les trois schémas existants.

1er-7 décembre 1962 : Début de l’examen du schéma sur l’Église, pas de vote.

5 décembre 1962 : Mise en place de la Commission de coordination pour l’inter-session.

1962-1963. Première inter-session

Février - mai 1963 : Les Commissions conciliaires remanient les schémas et les réduisent à 17.

28 mars 1963 : Mise en place de la Commission pour la révision du Code de droit canonique.

11 avril 1963 : Encyclique Pacem in terris.

Mai 1963 : Envoi des schémas remaniés aux Pères conciliaires.

3 juin 1963 : Décès de Jean XXIII.

21 juin 1963 : Élection de Paul VI.

29 septembre - 4 décembre 1963. Deuxième session

30 septembre - 31 octobre 1963 : Examen du schéma sur l’Église, vote indicatif sur la collégialité épiscopale, à l’initiative des modérateurs. À une faible majorité, l’assemblée décide d’insérer le texte relatif à la Vierge Marie dans la constitution sur l’Église.

5-15 novembre 1963 : Examen du schéma sur la charge pastorale des évêques. La minorité conteste la validité du vote sur la collégialité.

18 novembre - 2 décembre 1963 : Examen du schéma sur l’œcuménisme, discussion des trois premiers chapitres.

22 et 25 novembre 1963 : Vote de la Constitution sur la liturgie (Sacrosanctum concilium) et du Décret sur les moyens de communication sociale (Inter mirifica).

4 décembre 1963 : Promulgation des deux textes.

1963 - 1964. Deuxième inter-session

25 janvier 1964 : Motu proprio « Sacram liturgiam » prescrivant des mesures transitoires pour la réforme liturgique (« la messe de 1965 »).

29 février 1964 : Mise en place de la Commission pour l’application de la Constitution sur la liturgie présidée par le cardinal Lercaro, le « Consilium ».

Février - avril 1964 : Travail des commissions conciliaires.

Mai 1964 : Création du Secrétariat pour les religions non chrétiennes.

18 - 20 mai 1964 : Création de la Conférence épiscopale française.

Avril - juillet 1964 : Envoi des schémas remaniés aux Pères conciliaires.

6 août 1964 : Encyclique Ecclesiam suam sur l’Église.

14 septembre - 21 novembre 1964. Troisième session

15-18 septembre 1964 : Examen du schéma sur l’Église, approbation des six premiers chapitres.

18-23 septembre 1964 : Examen du schéma sur la charge pastorale des évêques.

23-28 septembre 1964 : Examen du schéma sur la liberté religieuse.

25-30 septembre 1964 : Examen du schéma sur les relations avec les non chrétiens et les juifs. L’assemblée, qui avait demandé que le texte de 1963 sur les Juifs soit développé, critique la nouvelle version d’où est absent le rejet de l’accusation de déicide.

30 septembre - 1er octobre 1964 : Discussion sur le statut des annexes du schéma XIII (L’Église dans le monde de ce temps) : simples documents privés ou parties intégrantes du texte.

30 septembre - 6 octobre 1964 : Examen du schéma remanié sur la Révélation.

6 -12 octobre 1964 : Début de l’examen du schéma sur l’apostolat des laïcs.

9-11 octobre 1964 : Après la protestation de 17 cardinaux, le pape renonce à faire refondre le schéma sur la liberté religieuse par une commission comprenant 3 opposants.

13-15 octobre 1964 : Début de l’examen du schéma le ministère et la vie des prêtres.

15-20 octobre 1964 : Examen du schéma sur les Églises orientales catholiques.

20 octobre-10 novembre 1964 : Examen du schéma XIII.

6-9 novembre 1964 : Examen du schéma sur l’activité missionnaire de l’Église.

10-12 novembre 1964 : Examen du schéma sur la vie religieuse.

12 – 17 novembre 1964 : Examen du schéma sur la formation des prêtres.

17-19 novembre 1964 : Examen du schéma sur l’éducation chrétienne.

19 novembre 1964 : Vote de la Constitution dogmatique sur l’Église (Lumen gentium)

19 novembre 1964 : Le pape retire le texte sur la liberté religieuse de l’ordre du jour et propose des amendements au schéma de l’œcuménisme.

19-20 novembre 1964 : Abandon du schéma sur le mariage.

20 novembre 1964 : Vote du Décret sur les Églises orientales catholiques (Orientalium Ecclesiarum) et du Décret sur l’œcuménisme (Unitas redintegratio).

21 novembre 1964 : Promulgation des 3 textes votés.

1964-1965. Troisième inter-session

Janvier 1965 : Publication de l’Ordo missæ et des rituels de concélébration et de communion sous les deux espèces.

Mai 1965 : Constitution d’un groupe de travail commun entre l’Église catholique et le Conseil œcuménisme des Églises.

3 septembre 1965 : Encyclique Mysterium Fidei sur l’Eucharistie.

14 septembre - 8 décembre 1965

15 septembre 1965 : Institution du synode des évêques.

15-21 septembre 1965 : Examen du schéma sur la liberté religieuse. Objections des cardinaux Ottaviani, Ruffini et Siri et de Mgr Carli, au nom des « droits de la vérité ». Défense du texte au nom de la réalité britannique (Mgr Heenan) et de celle des pays communistes (NN. SS. Wyszynski, Beran).

21 septembre - 8 octobre 1965 : Examen du schéma sur l’Église dans le monde de ce temps.

7-13 septembre 1965 : Examen du schéma sur l’activité missionnaire de l’Église.

14-26 septembre 1965 : Examen du schéma sur le ministère et la vie des prêtres.

6-16 octobre 1965 : Vote du Décret sur la charge pastorale des évêques (Christus Dominus), du Décret sur la vie religieuse (Perfectæ caritatis), du Décret sur la formation des prêtres (Optatam totius), de la Déclaration sur l’éducation chrétienne (Gravissimum educationis), de la Déclaration sur les relations avec les religions non-chrétiennes (Nostra ætate).

17-24 octobre 1965 : Mise en congé de l’assemblée.

29 octobre 1965 : Vote de la Constitution dogmatique sur la Révélation divine (Dei Verbum).

9-12 novembre 1965 : Examen du schéma sur les indulgences. Suite aux critiques de Maximos IV et du cardinal Döpfner, Paul VI retire le texte.

10 novembre - 2 décembre 1965 : Vote du Décret sur l’apostolat des laïcs (Apostolicam actuositatem), de la Déclaration sur la liberté relieuse (Dignitatis humanæ), du Décret sur l’activité missionnaire de l’Église (Ad gentes), du Décret sur le ministère et la vie des prêtres (Presbyterorum ordinis).

4 décembre 1965 : Célébration œcuménique à Saint-Paul-hors-les-Murs.

6 décembre 1965 : Vote de la Constitution pastorale sur l’Église dans le monde de ce temps (Gaudium et spes).

7 décembre 1965 : Levée des anathèmes entre l’Église romaine et celle de Constantinople ; promulgation des textes votés lors de la session.

8 décembre 1965 : Séance solennelle de clôture.

Période post – conciliaire

5 octobre 1966 : Publication du catéchisme hollandais.

26 mars 1967 : Encyclique Populorum progressio (le développement).

24 juin 1967 : Encyclique Sacerdotalis coelibatus (le célibat des prêtres).

25-26 juillet 1967 : Visite de Paul VI à Constantinople.

15 août 1967 : Constitution apostolique Regimini Ecclesiæ universæ engageant la réforme globale de la Curie.

29 septembre - 29 octobre 1967 : Première réunion du Synode des évêques, sur la révision du code de droit canon, le directoire catéchétique, les séminaires, les mariages mixtes et la liturgie.

26 octobre 1967 : Visite d’Athenagoras à Rome.

26 novembre 1967 : La Conférence épiscopale française accorde l’autorisation d’utiliser la langue française pour le canon de la messe.

25 juillet 1968 : Encyclique Humanæ vitæ (la régulation des naissances).

3 avril 1969 : Publication du nouveau Missel romain.

***

Annexe 2 : Liste des textes conciliaires.

4 constitutions (documents à contenu essentiellement doctrinal)

1. Lumen Gentium : l’Église

2. Dei Verbum : la Révélation divine.

3. Sacrosanctum concilium : la liturgie.

4. Gaudium et Spes : l’Église dans le monde de ce temps.

9 décrets (texte d’ordre pratique et d’application concrète)

1. Christus Dominus : la charge pastorale des évêques.

2. Presbyterorum ordinis : le ministère et la vie des prêtres.

3. Perfectæ caritatis : la rénovation et l’adaptation de la vie religieuse.

4. Optatam totius Ecclesiae renovationem : la formation des prêtres.

5. Apostolicam actuositatem : l’apostolat des laïcs.

6. Ad Gentes : l’activité missionnaire de l’Église.

7. Orientalium Ecclesiarum : les Églises orientales catholiques.

8. Unitatis redintegratio : l’œcuménisme.

9. Inter mirifica : les moyens de communication sociale.

3 déclarations (textes adressés à tous les hommes)

1. Dignitatis humanæ : la liberté religieuse.

2. Nostra ætate : les relations avec les religions non chrétiennes.

3. Gravissimum educationis momentum : l’éducation chrétienne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kristell Loussouarn, « État des sources sur le Concile Vatican II dans les fonds conservés au Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF) », Chrétiens et sociétés, 17 | 2011, 195-214.

Référence électronique

Kristell Loussouarn, « État des sources sur le Concile Vatican II dans les fonds conservés au Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF) », Chrétiens et sociétés [En ligne], 17 | 2010, mis en ligne le 12 juillet 2011, consulté le 27 mars 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2837 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.2837

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org