Navigation – Plan du site
Mélanges
L'histoire religeuse à Lyon

L’histoire religieuse à Lyon :

Du Centre d’Histoire Religieuse à l’Équipe RESEA
Bernard Hours et Claude Prudhomme

Texte intégral

1C’est sur l’initiative du doyen André Latreille que fut fondé en 1963 un Centre d’Histoire religieuse destiné à prolonger et amplifier l’intérêt soulevé par le Congrès international d’Histoire ecclésiastique des Églises tenu à Lyon la même année. La naissance de l’Université Jean Moulin Lyon 3 en 1975 eut pour effet la création sur l’impulsion de Jacques Gadille d’un second Centre dénommé CEMICOM, spécialisé en histoire des missions, qui prit le nom d’Institut d’Histoire du Christianisme en 1990, tandis que le Centre André Latreille s’engageait dans le développement de liens inter-régionaux avec les universités voisines (Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand, Franche-Comté). À la fin des années 1980, il apparut que la présence de deux centres distincts avait l’avantage de faire exister et reconnaître l’importance de l’Histoire religieuse dans les deux universités lyonnaises. Mais l’expérience a démontré l’impor­tance d’une collaboration structurelle élargie à l’Université catholique, qui permet une synergie des ressources sans courir le risque d’une fusion-dilution. Cette orientation permet d’offrir aujour­d’hui un ensemble cohérent de services.

  1. Des lieux de travail. Chaque Centre met à la disposition des chercheurs une bibliothèque qui comporte des instruments de travail (dictionnaires, annuaires) ; des ouvrages spécialisés portant sur l’histoire des chrétiens en Europe et hors d’Europe ; un important fonds de mémoires de maîtrise et de thèses d’histoire sou­tenues depuis les années 1950. Ces deux bibliothèques sont complémentaires l’une par rapport à l’autre.

  2. Une formation à la recherche dans le cadre du D.E.A. d’histoire religieuse, qui deviendra à partir de la rentrée 2004 le Master spécialité Histoire des religions, pour lequel les deux centres ont été retenus en qualité d’équipes d’accueil.

  3. Une fonction d’animation de la recherche et de diffusion des résultats à travers des séminaires, conférences publiques, journées de travail, colloques. Chaque fois que cela est possible, ces travaux sont menés en partenariat avec d’autres Centres derecherche lyonnais, français et européens.

  4. Outre la publication des travaux collectifs conduits dans le cadre défini ci-dessus, les Centres prennent en charge diverses publications. À titre d’exemple :

  • Thérèse VACHER, Les archives des congrégations françaises de Saint-Joseph, 1991, 79 p.

  • Brigitte WACHÉ, L’Initiation aux sources archivistiques de l’histoire du catholicisme français, Lyon, 1992, 111 p.

  • Jean-Dominique DURAND et Claude PRUDHOMME, Guide du chercheur en his­toire religieuse. Département du Rhône, Lyon, 1993, 144 p.

  • Cahiers d’Histoire (1996/4) intitulé « Histoire religieuse en Rhône-Alpes » (préface d’Étienne Fouilloux).

  • Ambroise JOBERT, Un théologien au siècle des lumières. Bergier : Correspondance avec l'Abbé Trouillet 1770-1790, Centre André Latreille Lyon, 1987.

  • Bernard HOURS, Correspondance de Jeanne de Jésus Séguier, Lettres à son frère, chancelier de France : 1643-1668, Centre André Latreille, Lyon, 1992.

  • Depuis 1994, la revue Chrétiens et Sociétés. XVIe-XXe siècles, récapitule les activités des Centres. Elle comporte aussi des articles et la liste des mémoires de Masters et des thèses soutenus chaque année en Histoire religieuse moderne et contemporaine.

  • Une Collection nouvelle Chrétiens et Sociétés. Documents et Mémoires :
    N° 1 L’anticléricalisme intra-protestant en Europe occidentale (XVIIe – XVIIIe siècles), textes réunis par Yves Krumenacker, Lyon, 2002.
    N° 2 Quelle laïcité en Europe ?, sous la direction de Jean-Dominique Durand, Lyon, 2003.

2Depuis dix ans, les chercheurs des deux Centres sont associés au sein de structures CNRS dont les statuts et les noms sont modifiés à chaque renouvellement de contrat. Avec l’année 2002 a pris fin l’UMR 5035 Textes et Histoire du Christianisme dans laquelle les deux Centres d’Histoire religieuse étaient associés avec l’Institut des Sources Chrétiennes. Pour le nouveau contrat quadriennal, le Centre André Latreille et l’Institut d'Histoire du Christianisme ont été rejoints par le groupe Exclusions, Médecines et Insertions Sociales (EMIS) dirigé par Olivier Faure (Lyon 3), pour former l’équipe REligions, Sociétés Et Acculturations) au sein de l’UMR 5190 LARHRA (LAboratoire de Recherches Historiques Rhône-Alpes).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Hours et Claude Prudhomme, « L’histoire religieuse à Lyon : », Chrétiens et sociétés [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2589 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.2589

Haut de page

Auteurs

Bernard Hours

RESEA, LARHRA – UMR 5190 Université Jean Moulin - Lyon 3

Articles du même auteur

Claude Prudhomme

RESEA, LARHRA – UMR 5190 Université Lumière - Lyon 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org