Navigation – Plan du site
Mélanges
Colloques, Tables-Rondes et Journées d’études 2003-2005

Colloque Méditation sur l'Église. Actualité du père de Lubac 1953-2003

Organisé par la Faculté de Théologie de Lyon, la Fondation Fourvière et le Rectorat de Fourvière Lyon, 5 et 6 décembre 2003
Étienne Guibert

Notes de la rédaction

Les actes de ce colloque ont été publiés en 2006 sous le titre Henri de Lubac. La rencontre au coeur de l'Église, sous la direction de Jean-Dominique Durand, Paris, aux éditions du Cerf, 325 p

Texte intégral

1Le Colloque international consacré à Henri de Lubac à l'occasion du 50e anniversaire de la publication de Méditation sur l'Église, réédité aujourd'hui par les Éditions du Cerf dans le cadre de l'édition des Œuvres complètes du grand théologien français, s'est tenu à Lyon les 5 et 6 décembre 2003. Organisé à l'initiative du cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, par la Faculté de Théologie de l'Université catholique de Lyon, par la Fondation Fourvière et par le Rectorat de Fourvière, il a été préparé par Jean-Dominique Durand (Institut d'Histoire du Christianisme, Université Lyon 3, Président de la Fondation Fourvière), Xavier Lacroix (Faculté de Théologie) et le père Emmanuel Payen. Il a rassemblé des historiens, des théologiens, des philosophes, et un très ample public (plus de 250 personnes) pour revenir sur Méditation sur l'Église, cet « admirable chant d'Amour et de Foi qui ne peut laisser indifférent » selon l'expression, en introduction au Colloque, de Jacques de Larosière, Président de l'Association Internationale Cardinal Henri de Lubac. Fidèle au mouvement même de la pensée de Henri de Lubac, ce colloque, en approfondissant d'abord le contexte historique et le contenu théologique de ce livre, a souligné la fécondité de la pensée qui s'y déploie à la fois pour la théologie internationale et pour accompagner la nouvelle évangélisation en France.

2Jacques Prévotat (Université de Lille), Bernard Comte et Étienne Fouilloux (Université de Lyon 2) ont dessiné de manière remarquablement documentée, le contexte historique nécessaire à la compréhension du livre, et notamment l'influence réciproque du père de Lubac et de l'Église de Lyon, ainsi que le décalage entre le contexte dramatique dans lequel le livre a été préparé et la sérénité qui en émerge. Alors que la Compagnie de Jésus demanda le silence au père de Lubac et refusa presque tout dialogue avec lui, il choisit de redire maintes fois son grand amour de l'Église et prit comme seule ligne de défense, la récusation des critiques à lui adressées. La parution en 1953 de Méditation sur l'Église, rédigée presque entièrement entre 1946 et 1949, à l'occasion de conférences données à des prêtres et à des séminaristes, témoigne de ce « grand écart » du théologien qui ne cesse de redire son obéissance et son amour de l'Église tout en refusant de se soumettre à ce qu'il considère comme des attaques infondées. Ce livre permet alors d'intégrer la trace de ce drame comme un aspect essentiel de son oeuvre.

3L'étude théologique de Méditation sur l'Église par les pères Dominique Bertrand (Sources chrétiennes, Lyon), Jean-François Chiron (Faculté de Théologie), Georges Chantraine (Namur) et Mgr Olivier de Berranger (évêque de Saint-Denis) a révélé « ce moment de grâce de l'ecclésiologie ». Ces communications ont été complétées par une présentation de thèses récentes sur le père de Lubac, par de jeunes prêtres, Etienne Guibert (Lyon) et Éric de Moulins Beaufort (Paris).

4Contrairement à ses contemporains, le père de Lubac n'a pas voulu écrire un traité sur l'Église. Dans son avant-propos, il note : « Nous avons seulement, dans la foi, médité sous quelques uns de ses aspects, le mystère de l'Église, en nous efforçant de nous établir le plus possible en son centre ». Certains ont été particulièrement étudiés dans ce Colloque: sa « naissance eucharistique », son rapport au Christ, la conjonction en elle de l'éternité et de l'actualité.

5Le plus neuf a été certainement le troisième temps du Colloque consacré à l'universalité de la pensée du père de Lubac avec Antonio Russo (Université de Trieste), les pères Édouard Adé (Cotonou), Juvénal Ilunga Muya (Congo, Université Pontificale Urbanienne) et Germain Kwak (Corée du Sud). Celui qui avait montré à quel point le patrimoine de tous les peuples est la dot inaliénable de l'Église, se voit étudié par des théologiens issus de ces peuples. Après un rappel de l'amitié et de l'influence réciproque de Jules Monchanin et d'Henri de Lubac, il a été noté combien l’oeuvre de ce dernier avait créé « un certain esprit dans lequel la théologie africaine a pris naissance ». Par une focalisation sur le mystère, la reductio in mysterium, Henri de Lubac rappelle que Jésus Christ est le Mystère, mystère qui englobe la totalité de la Révélation. Par une réhabilitation, notamment dans Corpus Mysticum, de la pensée symbolique, il permit aux théologiens africains de penser le Mystère à partir de la pensée symbolique de leur propre culture. Ne cherchez pas tout d'abord l'inculturation, leur disait-il, c'est par des travaux de théologiens tout court que se constituera la théologie africaine ! Contrairement à l'Afrique, l'influence de Henri de Lubac sur la théologie asiatique ne pourra être que posthume. Mais dans une communication remarquée, le père Germain Kwak présenta l'importance de la corrélation réciproque entre la fides quae et la fides qua chez de Lubac pour la catéchèse en Corée, marquée par un « mysticisme exalté ».

6Après cette mise en relief de la fécondité de la pensée du père de Lubac pour les divers continents, et une visite très émouvante de l'ancien scolasticat jésuite de Fourvière, aujourd'hui Conservatoire National de Région de Musique, où le père de Lubac vécut et travailla tant d'années, et un merveilleux concert offert par les élèves du Conservatoire, Gérard Leclerc, Marie-Josèphe Rondeau et Mgr Philippe Barbarin ont montré à un public large, rassemblé dans la crypte de la basilique Notre-Dame de Fourvière, la richesse de la pensée théologique lubacienne pour un renouveau de l'évangélisation par « une redécouverte de l'action du Christ aujourd'hui ».

7Ce Colloque, en s'appuyant sur une double démarche historique et théologique, est allé bien au-delà de la simple commémoration de l'édition d'un livre important. Il a permis de le situer dans son contexte historique, général, lyonnais et romain, de revisiter ses contenus, mais aussi et surtout de montrer l'actualité et l'universalité de la pensée du cardinal de Lubac, sans oublier la vitalité des recherches qu'il suscite jusqu'à aujourd'hui.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne Guibert, « Colloque Méditation sur l'Église. Actualité du père de Lubac 1953-2003 », Chrétiens et sociétés [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 23 juin 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2554

Haut de page

Auteur

Étienne Guibert

Diocèse de Lyon

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org