Navigation – Plan du site

Avant-propos

Denis PELLETIER
p. 7-8

Texte intégral

1Ce onzième numéro du bulletin Chrétiens et sociétés XVIe-XXe siècles confirme la vitalité de la recherche en histoire religieuse dans les universités de la région Rhône-Alpes. Depuis 2003, cette recherche a pour cadre privilégié le groupe RESEA (REligions, Sociétés Et Acculturations) constitué avec nos collègues spécialistes d’histoire de la santé au sein de l’UMR 5190 LARHRA (LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes), qui regroupe plusieurs dizaines de chercheurs du CNRS et d’enseignants-chercheurs des universités de Lyon 2, Lyon 3, Grenoble 2 et de l’ENS-Lettres et Sciences humaines de Lyon. Des journées de travail sur l’histoire de la souffrance ont été organisées en 2003-2004 par le groupe RESEA, elles se poursuivent dans le cadre du séminaire 2004-2005, en particulier sous la forme de deux journées transdisciplinaires sur « le corps en politique » et sur la question des « transferts de sacralité », qui montrent combien le rapprochement des démarches peut être fécond. L’équipe lyonnaise d’histoire religieuse poursuit aussi sa collaboration avec celle de l’Université de Chambéry, dans le cadre des nouveaux mastères mis en place à l’occasion de la réforme des formations de troisième cycle en France. Témoignage d’une activité multiple qui est le fruit d’une tradition de rencontre et de mise en commun désormais bien établie, Chrétiens et sociétés XVIe-XXe siècles est ainsi un précieux outil de travail, dont la réalisation doit beaucoup à Jean-Dominique Durand qui en est le rédacteur en chef et la cheville ouvrière.

2Les cinq articles qui composent la première partie du bulletin illustrent cette vitalité. Deux d’entre eux sont consacrés à la période moderne, trois à la période contemporaine. Avec le travail de Damien Thiriet sur Czestochowa et celui de Marie-Emmanuelle Reytier sur la haute figure de Karl Heinrich zu Löwenstein, qui présida à l’organisation des Katholikentage allemands de 1868 à 1898, l’optique en est résolument européenne. Y sont également représentées deux des démarches par lesquelles notre champ de recherches s’est très largement renouvelé au cours de la dernière décennie, l’histoire intellectuelle (Sylvio De Franceschi, Etienne Fouilloux) et l’histoire des femmes (Laurence Pioch). Enfin, il est agréable de constater que deux de ces contributions émanent de jeunes historiennes en cours de thèse, un autre d’un collègue récemment nommé ATER à Lyon 3, en sorte que le passage de témoin entre les générations se voit assuré sur le plan intellectuel. Les nombreux mémoires de maîtrise et de DEA soutenus au cours de l’année universitaire confirment au demeurant que la relève est en bonne voie.

3Autre illustration de l’ouverture internationale, notre partenariat avec les universités Saint-Joseph à Beyrouth et Laval à Québec se poursuit, dans le cadre de la préparation de L’Atlas des espaces religieux du Liban. Il a donné lieu à une fructueuse rencontre à Lyon en mars 2004, dont le compte rendu est ici suivi par la réflexion de Thom Sicking sur les rapports entre dialogue interreligieux et œcuménisme et l’enquête d’Annie Tohme-Tabet sur les mazar beyrouthins, ces lieux de prière dédiés à des saints qui sont aussi d’importants marqueurs identitaires au sein d’un espace urbain pluricommunautaire. Il s’agit là de deux articles sensibles, où la recherche historienne croise les enjeux de l’actualité sans jamais s’y réduire. Entre décembre 2003 et décembre 2004, nos équipes ont en outre organisé ou coorganisé huit colloques, tables rondes et journées d’études. Enfin, plusieurs de nos chercheurs apportent une contribution scientifique essentielle à la naissance, sous l’égide de la Fondation Fourvière, de l’Observatoire des Cultures religieuses à Lyon, qui s’est fixé pour objectif de contribuer à une information laïque et citoyenne, à destination de tous, sur les phénomènes religieux dans notre région. D’une rubrique à l’autre, d’un aspect à l’autre du travail collectif dont cette livraison rend compte, les historiens du fait religieux sont ainsi présents sur les trois terrains de la recherche, de la formation et de l’engagement dans la Cité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis PELLETIER, « Avant-propos », Chrétiens et sociétés, 11 | 2004, 7-8.

Référence électronique

Denis PELLETIER, « Avant-propos », Chrétiens et sociétés [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 11 septembre 2012, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2513

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org