Navigation – Plan du site
Mélanges
Publications
Comptes rendus d’ouvrages

Yves Krumenacker (dir.), Lyon 1562, capitale protestante, Lyon, Olivétan, 2009, 335 p., ill.

Henri Hours

Notes de la rédaction

Le livre Lyon 1562, capitale protestante a obtenu le Prix 2009 du Livre « Art et Création » du Département du Rhône

Texte intégral

1Capitale ? De la lecture du livre, ressort pourtant à l'évidence que le protestantisme lyonnais, au XVIe siècle, n'exerça ni influence, ni autorité, ni pouvoir qui lui eussent mérité ce titre flatteur. La capitale, bien sûr, c'était Genève. Mais le détail est secondaire, et ne doit pas cacher l'importance qu'eut, pour le parti, la prise et l'occupation de la seconde ville du royaume. Tous les chapitres du livre concourent à le rappeler, à commencer par ceux qui montrent la contribution de l'imprimerie lyonnaise, soit à la diffusion de la piété réformée (éditions de la Bible et des psaumes), soit à la propagande militante et polémique (E. Kammerer, M. Desmet, J.M. Noailly).

2L'ouvrage apporte-t-il du nouveau? Non, et oui. Pas de découvertes, pas de révélations dans le déroulement des faits. Mais le récit en est plus fouillé que dans aucun ouvrage jusqu'à ce jour, par exemple, sur la prise de Lyon par les huguenots et sur la vie de la ville pendant l'occupation de 1562-1563. L'apport principal réside davantage, me semble-t-il, dans le regard porté sur la naissance et l'établissement de la communauté protestante au sein, puis en face, de la ville catholique. Ville complexe (comme le montre pour commencer J. Rossiaud), dont les rêves d'un urbanisme humaniste s'accompagnent de préoccupations beaucoup plus charnelles.

3Les faits sont donc exposés avec attention (Y. Krumenacker, E. Sarles, P.J. Souriac) : diffusion prudente des idées nouvelles, puis durcissement des tensions, jusqu'à la constitution de deux partis ; violence croissante, dans la répression, dans les paroles, puis dans la prise d'armes et la guerre civile ; enfin le reflux, et la victoire catholique. À très juste titre, on insiste sur le besoin et la difficulté de comprendre : qu'est-ce qu'être protestant en 1530, en 1540, en 1550 ? Et de souligner le large «entre deux» qui sépare l'un de l'autre les deux extrêmes. Mais comprendre une conscience religieuse ne va jamais de soi, à plus forte raison quand elle vivait en un temps lointain, où chacun avait tant de peine à trouver son chemin et où l'incompatibilité entre l'une et l'autre foi fut longue à s'imposer. Prudence, donc, et patience avant de trancher, et de prétendre identifier les comportements...

4Signalons encore le chapitre où O. Christin montre quelle force avait alors, chez nombre de responsables, l'amour de la chose publique, comment le rêve humaniste, que le consulat de Lyon put nourrir au début du siècle, de faire vivre la ville dans la paix et l'amitié, reprit vie après la tornade, sous d'autres formes, plus juridiques. Il y a là des pages fortes et suggestives.

5À ces qualités, substantielles, s'en ajoutent d'autres, plus formelles mais précieuses. L'illustration du livre, abondante, est bien choisie et soutient parfaitement le texte. Et ce dernier est conçu comme voulant atteindre un large public cultivé, bien au delà du petit nombre des historiens professionnels. Le but est atteint. Savant et accessible : cela devient aujourd'hui assez rare pour qu'on ne manque pas de le signaler.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Hours, « Yves Krumenacker (dir.), Lyon 1562, capitale protestante, Lyon, Olivétan, 2009, 335 p., ill. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 16 | 2009, mis en ligne le 17 mai 2010, consulté le 25 juin 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2425

Haut de page

Auteur

Henri Hours

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org