Navigation – Plan du site

Avant-propos

Laurent Ducerf
p. 5-6

Texte intégral

1Ce nouveau numéro de Chrétiens et Sociétés permet de rendre compte du dynamisme de la recherche en histoire religieuse autour du pôle formé par les universités de Rhône-Alpes regroupées au sein de l’équipe RESEA (REligions, Sociétés Et Acculturation), elle-même appartenant à l’UMR 5190 LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes).

2Ce volume ne déroge pas à la règle qui a présidé à la composition des précédents. Il permet tout d’abord de dresser le bilan d’une recherche toujours plus riche en histoire religieuse. Les Mélanges justifient pleinement les pluriels du titre de notre bulletin. On trouvera donc le compte rendu des activités des Centres lyonnais d’histoire religieuse, les travaux universitaires ayant fait l’objet d’une soutenance au cours de l’année 2004-2005, soit à Lyon 2, soit à Lyon 3, les nombreuses publications de leurs membres.

3Les Articles présentent un panorama varié dont les sujets s’échelonnent du XVIe au XXe siècle. Sylvène Édouard nous invite à nous pencher sur un « objet politique de chair et d’os », le corps d’Elisabeth de Valois (Corps de Reine : du corps sublime au corps souffrant d’Elisabeth de Valois [1546-1568]), à la fois image de majesté et outil de la succession dynastique. La représentation se trouve également au cœur de l’article de Christine Gouzi, qui a étudié les biographies et les images du fameux diacre Pâris afin de montrer comment le réseau janséniste, s’appuyant sur un « figurisme populaire », a produit une littérature et une iconographie de type hagiographique (L’image du diacre Pâris : portraits gravés et hagiographie). Quittant les convulsionnaires de Saint-Médard, nous découvrons les convulsions du siècle, à savoir le XIXe, à travers la figure de l’abbé Curicque. Hilaire Multon, qui vient de prendre sa place dans l’équipe Religions, Sociétés et Acculturation (RESEA), nous présente cette figure oubliée d‘une eschatologie intégraliste ravivée par les événements de 1870 (« Faire la politique du miracle ». L’abbé Jean-Marie Curicque [diocèse de Metz, 1827-1892], restaurateur de sites religieux et compilateur de prophéties).

4La spécificité de ce numéro vient du regroupement d’un ensemble d’articles portants sur la Démocratie chrétienne. Cet objet historique maintenant bien identifié souffre de se situer à la charnière de l’histoire religieuse et de la science politique. On peut également voir cette position inconfortable comme un endroit privilégié pour comprendre les rapports entre la foi et l’action. Soulignons d’emblée la curiosité de lire deux articles venant des États-Unis, sous la plume de jeunes chercheurs tous deux d’ascendance polonaise. L’un, Arthur Plaza, travaille sur le lien entre l’ACJF et le MRP à travers trois figures, Albert Gortais, Fernand Bouxom et André Colin (De l’ordre social chrétien à la démocratie humaine [1936-1948]). Le second, Piotr Kosicki, travaille à partir du double mythe de l’« Europe vaticane » et de l’« internationale noire » pour revenir sur la place de la Démocratie chrétienne dans la construction de l’Europe (Image et réalité) : la mythologisation française de la Démocratie chrétienne de l‘après-guerre). Il est du reste intéressant de relever l’attention remarquable portée au destin du MRP par de nombreux chercheurs étrangers. L’une des meilleures études qui lui aient été consacrée n’est-elle pas celle de l’historienne italienne Maria Grazia Maiorini, Il Mouvement Républicain Populaire partito della IV Republica publiée en 1983 (Milan, Giuffrè Editore) ? Le dernier travail apporte un regard extra-européen puisque Élodie Giraudier nous présente une terre d’élection malheureuse de la Démocratie chrétienne, le Chili de Frei (La Démocratie chrétienne au Chili, les raisons d’un échec).

5À travers ce bulletin, on peut percevoir toute la richesse d’une histoire religieuse ouverte et la solidité de la spécificité lyonnaise, devenue au fil des ans une tradition vivante et renouvelée par la jeune recherche, et sa capacité d’accueillir les travaux de chercheurs venus d’ailleurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Ducerf, « Avant-propos », Chrétiens et sociétés, 12 | 2005, 5-6.

Référence électronique

Laurent Ducerf, « Avant-propos », Chrétiens et sociétés [En ligne], 12 | 2005, mis en ligne le 11 septembre 2012, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2303

Haut de page

Auteur

Laurent Ducerf

RESEA - UMR 5190, LARHRA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org