Navigation – Plan du site
Mélanges
Travaux universitaires 2005-2006

Une importante ressource documentaire : les mémoires de maîtrise soutenus à Lyon sur les missions chrétiennes

Philippe Delisle

Texte intégral

1Les mémoires de maîtrise forment une « littérature grise », souvent mal connue en dehors des universités où ils ont été soutenus. Nous voudrions pointer ici l’attention sur un ensemble important et original déposé dans les bibliothèques des centres de recherche lyonnais en histoire religieuse. Rappelons que l’étude des missions est à double titre une tradition locale. Une véritable réflexion sur ce thème s’est en effet développée à Lyon, à la suite de l’article fondateur de Jean Claude Beaumont, Jacques Gadille et Xavier de Montclos. Il s’agissait d’étudier l’évangélisation outre-mer non comme la diffusion d’une vérité immanente, mais comme l’exportation puis l’acclimatation d’un modèle religieux et social élaboré en Europe à une période donnée. Un groupe de recherches spécialisé, le Centre de Recherches et d’Échanges sur la Diffusion et l’Inculturation du Christianisme (CREDIC), s’est d’ailleurs constitué dans le cadre de cette réflexion. Hébergé à l’Institut catholique de Lyon, il organise chaque année en Europe un colloque international. D’autre part, et c’est évidemment essentiel pour la réalisation de mémoires de maîtrise, la ville de Lyon possède des fonds d’archives substantiels pour l’histoire des missions chrétiennes. Nous songeons en premier lieu aux archives de l’Œuvre de la Propagation de la Foi, organisme créé dans la « capitale des Gaules » en 1822 afin de soutenir matériellement l’évangélisation dans le monde entier. Ce fonds est d’autant plus riche que les documents anciens conservés autrefois dans l’antenne parisienne de l’association y ont été récemment adjoints. Mais il convient d’évoquer par ailleurs l’important fonds imprimé jésuite de Chantilly déposé depuis quelques années à la bibliothèque municipale de la Part-Dieu.

2Désireux de ne pas multiplier les références, nous nous sommes limités aux travaux de maîtrise soutenus à Lyon depuis 1995, c’est-à-dire depuis à peine plus d’une décennie. Considérant le thème au sens large, depuis la mobilisation en Europe jusqu’à la vie religieuse des populations d’outre-mer, nous avons pu repérer 38 mémoires. Ils sont conservés dans la bibliothèque de l’Institut d’Histoire du Christianisme pour ceux soutenus à Lyon III, et dans le fonds du Centre André Latreille, hébergé par la bibliothèque universitaire de Gerland, pour ceux présentés à Lyon II. Quelques grandes lignes caractérisent l’ensemble pris en compte. Tout d’abord, la grande majorité des mémoires concernent l’époque contemporaine, et plus particulièrement le XIXe siècle, « grand siècle des missions », pour lequel les fonds de l’Œuvre de la Propagation de la Foi sont particulièrement riches. Six d’entre eux seulement se rattachent à la période moderne. Ensuite, presque tous les travaux sont centrés sur le catholicisme, ce qui reflète la relative faiblesse de la documentation lyonnaise sur les missions protestantes. Enfin, même si de très nombreux terrains sont concernés, l’Afrique subsaharienne, lieu privilégié de l’expansion missionnaire française au cours du XIXe siècle, se taille la part du lion. Quatorze mémoires concernent en effet cette aire géographique, contre huit pour l’Amérique et les Antilles, six pour l’Asie, cinq pour le Proche-Orient, et un seul pour l’Océanie.

3Par delà ces quelques considérations statistiques, on peut revenir brièvement sur les approches développées et sur les résultats obtenus. Évoquons tout d’abord la question des sources mobilisées. La majorité des mémoires de maîtrise sont basés sur des fonds lyonnais, et en particulier, pour la période contemporaine, sur les lettres manuscrites envoyées par les missionnaires de terrain à l’Œuvre de la Propagation de la Foi, ainsi que sur les récits, parfois différents, publiés dans les revues du même organisme, Annales de la Propagation de la Foi et Missions catholiques. Cependant, certains étudiants ont poussé plus loin leur souci de documentation, en utilisant comme source principale ou comme simple apport des fonds extérieurs, à l’image de Violaine Dupré Latour, qui, pour son travail sur les missions au Sénégal de 1845 à 1872, a sondé les Archives nationales d’outre-mer à Aix-en-Provence, mais aussi les archives de la congrégation du Saint-Esprit à Paris. Citons encore le cas de Judith Perriol, qui, pour son étude sur la mission jésuite en Syrie entre 1860 et 1920, n’a pas hésité à aller travailler dans les archives de la Compagnie à Vanves.

4Un premier ensemble de travaux est centré sur la question de l’acculturation, que ce soit à travers l’étude du modèle acquis en Europe, l’analyse de la stratégie d’évangélisation déployée sur le terrain, ou enfin, dans la mesure où les sources le permettent, l’examen de la vie chrétienne des populations locales. Pour ce qui concerne la formation des missionnaires, citons par exemple le travail très fin d’Ambroise Tournyol du Clos, qui est centré sur les références originelles et la préparation théologique des capucins en partance pour le Liban de 1880 à 1914. Évoquons encore le mémoire assez original de Monique Marisco, qui étudie durant le second XXe siècle les vocations missionnaires basques pour la Côte d’Ivoire, et les liens maintenus après le départ avec le diocèse d’origine. Les travaux centrés sur les méthodes missionnaires font apparaître la relative diversité des stratégies selon les congrégations et les pays, même si le modèle de référence demeure uniforme à une époque donnée. Charisme particulier et exigences du contexte se conjuguent apparemment pour expliquer le choix de telle ou telle approche. Le mémoire, déjà cité, de Judith Perriol, montre bien comment les jésuites ont pu développer en Syrie après 1860 un réseau scolaire complet, intégrant même des établissements d’enseignement supérieur. Le travail très fouillé de Camille Cerdon sur les capucins dans la province indienne du Rajputana entre 1890 et 1949 met l’accent sur une tout autre option, marquée du sceau de la prudence mais apparemment peu féconde : la fondation de villages chrétiens soigneusement protégés du reste de la société. Le contexte politique paraît particulièrement peu favorable dans la province chinoise du Hénan au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, région étudiée par Lorraine Laÿ, et où la mission tend à se replier sur les fragiles positions acquises. Les chrétiens, assimilés à des membres de la secte du Lotus blanc, y sont en effet menacés de violences physiques. Quelques mémoires, et notamment ceux réalisés par des étudiants partis pour une année dans le pays qu’ils ont étudié, accordent une plus grande place au christianisme vécu. Citons par exemple le travail de Yolène Louison sur les tensions survenues au cours de la seconde moitié du XIXe siècle dans la mission d’Oka au Canada, qui permet de s’interroger, même indirectement, sur la profondeur de la christianisation chez les Amérindiens.

5D’autres mémoires accordent une place particulière à la question des représentations missionnaires, c’est-à-dire du regard porté par les ecclésiastiques sur le pays et la société d’accueil, lequel témoigne en général de décalages assez profonds. Plusieurs d’entre eux traitent cette question dans une approche assez globale, après avoir d’abord évoqué la stratégie d’évangélisation. Citons par exemple le beau travail de Nathanaël Couturier sur les méthodes et le regard des missionnaires catholiques dans un territoire assez peu étudié en France, le Nigeria, entre 1868 et 1914. Mentionnons aussi l’étude très fouillée menée par Lauriane Poncet sur les voyages des missionnaires spiritains dans les marges encore mal définies de la Guyane française au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Après avoir décrit les méthodes d’évangélisation mises en œuvre pour atteindre des peuples nomades et souvent insaisissables, ce mémoire montre bien comment les congréganistes ont apporté leur pierre à une meilleure connaissance géographique et ethnologique de la région. Mais certains travaux se concentrent entièrement sur la question des représentations. L’étude des missions rejoint alors l’analyse de la littérature de voyage. Ainsi, Isabelle Anthérion a utilisé un fonds spécifique, les lettres imprimées jésuites de Vals, disponibles à Lyon, dans le but de cerner le regard des missionnaires sur la vie politique et la société malgache de la fin du XIXe siècle. De manière comparable, Ariane Chabert analyse l’image que les Français qui entreprennent au XVIIe siècle le voyage en Terre Sainte se font de la société ottomane. Ces pèlerins sont bien souvent des ecclésiastiques animés d’une ferme volonté de reconquête, à l’image du Père de Chinon.

6Enfin, certains mémoires sont centrés sur la question de la mise en scène, par le texte ou l’image, de l’action missionnaire en Europe. Il s’agit finalement d’étudier un des effets de retour du mouvement d’exportation du catholicisme. On évoquera par exemple le travail assez original, puisqu’à la frontière entre histoire et histoire de l’art, de Yann Lapoire Colney sur la construction, au sein des revues catholiques, d’une iconographie particulière du bouillant et célèbre vicaire apostolique de Brazzaville, Monseigneur Augouard. On peut aussi mentionner le beau travail de Jean-Luc Burlats sur la célèbre revue Les missions catholiques entre 1868, date de sa création, et 1914. Curieusement, ce fameux périodique n’avait pas encore fait l’objet d’une recherche approfondie. Le chercheur a eu accès, ce qui est assez rare pour les études de presse, aux archives manuscrites du Conseil qui pilotait la publication, et il a par exemple pu montrer que le nouvel organe avait été fondé, non par souci d’apporter une vision plus ethnographique, comme le veut la tradition, mais pour occuper le terrain et couper court à d’éventuelles entreprises concurrentes. Citons en dernier lieu l’étude de Marjorie Meiss, qui montre avec beaucoup de finesse comment s’est élaboré, à travers les récits imprimés des missionnaires jésuites du début du XVIIe siècle, un discours convenu, qui tend notamment à magnifier les convertis d’outre-mer, afin de mieux amener les Européens à se « réformer » eux-mêmes.

7Au terme de ce rapide tour d’horizon, il ne fait guère de doutes que l’ensemble des mémoires de maîtrise sur les missions conservés à Lyon constitue, par son ampleur, mais aussi par la diversité des sujets et de leur traitement, une ressource qui mérite largement d’être utilisée par les chercheurs…

Liste des mémoires sur les missions chrétiennes soutenus à Lyon entre 1995 et 2005

  • Caroline Aguerre, Les missions catholiques au sud de Madagascar : les Lazaristes 1896-1933, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon 2, 2003.

  • Nathalie Aldrovandi, Les missions catholiques dans les Petites Antilles britanniques au XIXe s., dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2001.

  • Isabelle Antherion, Regard missionnaire sur Madagascar d’après les « Lettres de Vals » (1861-1883), dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 1998.

  • Céline Athiel, Les missionnaires spiritains et le Gabon 1876-1910, dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2000.

  • Cécile Berger, Les photographies missionnaires en Afrique occidentale française dans l’entre deux guerres à travers « Les Missions catholiques », dir. : D. Pelletier, univ. Lyon 2, 2005.

  • Thomas Berthier, Le fleuve, la flèche et le fusil. La Louisiane vue par les voyageurs français 1673-1806, dir. : Y. Krumenacker, univ. Lyon III, 2003.

  • Magalie Bonvallet, Le renouveau religieux chez les Hurons-Wendats du Québec, dir. : P. Jacquin, univ. Lyon III, 1996.

  • Jean-Luc Burlats, « Les Missions catholiques » 1868-1914. Un hebdomadaire illustré au service de la propagation de la foi, dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2002.

  • Camille Cerdon, La mission des capucins au Rajputana (Indes anglaises) 1890-1949, dir. : C. Chojnacki, univ. Lyon III, 1998.

  • Ariane Chabert, Le Levant vu par les voyageurs français du XVIIe siècle, dir. : Y. Krumenacker, univ. Lyon III, 2001.

  • Sylvain Charles, La péninsule indochinoise dans le regard des missionnaires jésuites 1615-1777, dir. : Y. Krumenacker, univ. Lyon III, 2004.

  • Estelle Clarenton, Mission et État français au Sénégal 1919-1940, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon 2, 2003.

  • Marie Coste, Approche du Proche-Orient arabe à travers la revue « En terre d’islam » de 1934 à 1948, dir. : C. Prudhomme, conservé à l’univ. Lyon III, 1999.

  • Nathanaël Couturier, Prêtres blancs et fidèles noirs : stratégie et représentations des missionnaires catholiques au Nigéria 1868-1914, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon 2, 2003.

  • Delphine Depuidt, La mission tonkinoise 1884-1920 : conversion, stratégie missionnaire et communauté chrétienne indigène, dir. : C. Prud’homme, univ. Lyon II, 1995.

  • Stéphane Diartiailh, L’image de Madagascar à travers les photographies missionnaires, années 1920-années 1930, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon II, 2000.

  • Violaine Dupré la Tour, Missionnaires à la découverte du Sénégal 1845-1872, dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 1999.

  • Pauline Dutry, L’évolution des représentations du Polynésien dans la presse missionnaire au XIXe s., dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2004.

  • Hélène Gobert, La mission catholique au Tibet 1844-1914, histoire d’un échec, dir. : C. Cornet, univ. Lyon 2, 2001.

  • Yann Lapoire Colney, Iconographie de Mgr Augouard, missionnaire en Afrique, à travers les archives de l’Œuvre de la Propagation de la Foi et la revue « Les Missions catholiques », dir. : L. Zerbini, univ. Lyon 2, 2002.

  • Lorraine Laÿ, Les missionnaires des Missions étrangères de Milan en Chine dans la province du Henan 1843-1911, dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2000.

  • Nicolas Lecompte, L’art chrétien africain, entre reconnaissance culturelle et volonté de transformation de la société en Afrique, mi XIXe s.-fin XXe s., dir. B. Benoit, univ Lyon 2, 2003.

  • Yolène Louison, Tensions socio-politiques et religieuses à Oka dans la deuxième moitié du XIXe s., dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2004.

  • Monique Marisco, Les missionnaires basques en Côte d’Ivoire à partir de 1960, dir. : J.D. Durand, univ. Lyon III, 1995.

  • Marjorie Meiss, « Réformer le monde ». Les récits des missionnaires jésuites 1600-1640, dir. : S. Edouard, univ. Lyon III, 2003.

  • Martin Michel, Une mission catholique sur la côte du Bénin : entre Afrique des grands royaumes traditionnels et monde pré-colonial de la côte (1861-1894), dir. : J.D. Durand, univ. Lyon III, 2004.

  • Émilie Moulin, Les missions catholiques chez les Amérindiens du Grand Nord-Ouest canadien 1841-1901, dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2001.

  • Hadia Narbel, Chrétiens et musulmans en Syrie et au Liban des années 1840 aux années 1900 à travers les récits de voyage, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon 2, 2003.

  • Jean-Baptiste Ndiaye, L’évangélisation de la petite côte du Sénégal 1845-1920, dir. : C. Prud’homme, univ. Lyon II, 2001.

  • Émilie Nguyen, Voyager en Cochinchine : les Pères des Missions Étrangères de Paris sur les routes de la mission 1658-1750, dir. : Y. Krumenacker, univ. Lyon III, 2006.

  • Judith Perriol, La mission jésuite en Syrie de 1860 à 1920, dir. : B. Delpal, univ. Lyon III, 1995.

  • Lauriane Poncet, Les missionnaires à la conquête des marges de la Guyane dans la deuxième moitié du XIXe s., dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2005.

  • Julien Portier, La critique de la Chine dans la stratégie éditoriale jésuite, dir. : Y. Krumenacker, univ. Lyon III, 2006.

  • Amélie Regnault, Entre conversion, assimilation et association : regard des missionnaires français sur les sociétés musulmanes 1920-1930, dir. : C. Prudhomme, univ. Lyon 2, 2005.

  • Yann Robin, L’action missionnaire sur le territoire louisianais. Entre Louisiane et Missouri (1815-1860), dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2006.

  • Richard Sirugue, L’implantation des missions catholiques au Gabon 1844-1876, dir. : B. Delpal, conservé à l’univ. Lyon 2, 1995.

  • Ambroise Tournyol du Clos, Des capucins pour le Liban 1880-1914, dir. : J.D. Durand, univ. Lyon III, 2004.

  • Damien Vignon, Les Indiens d’Amérique du Nord d’après les « Annales de la Propagation de la Foi », dir. : P. Delisle, univ. Lyon III, 2000.

  • Dunja Wolff, La question de l’inculturation et du dialogue interreligieux dans l’Inde postconciliaire, dir. : C. Chojnacki, univ. Lyon III, 1997.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Delisle, « Une importante ressource documentaire : les mémoires de maîtrise soutenus à Lyon sur les missions chrétiennes », Chrétiens et sociétés [En ligne], 13 | 2006, mis en ligne le 06 février 2012, consulté le 24 mai 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2052 ; DOI : 10.4000/chretienssocietes.2052

Haut de page

Auteur

Philippe Delisle

RESEA – LARHRA, UMR 5190
Université Jean Moulin - Lyon III

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org