Navigation – Plan du site
Mélanges
Comptes rendus d’ouvrages

Jean-Dominique Durand (Dir.), Les Nouvelles Équipes Internationales. Un movimento cristiano per una nuova EuropaDomagnano, Rubbettino 2008 338 p.

Marie-Emmanuelle Reytier

Texte intégral

1Ce livre est issu d’un colloque sur « Les Equipes Internationales » organisé par la « Fondazione Les Nouvelles Equipes Internationales » à l’Istituto Luigi Sturzo à Rome, les 14-15 déc. 2006. Il s’inscrit à la suite de l’ouvrage de S. Delureanu intitulé Le NEI Per una rifondazione dell’Europa 1947-1965 (Rubbettino, 2006). Comme ce dernier, il a le mérite de mettre en lumière un mouvement d’inspiration démocrate-chrétienne créé en juin 1947 à Chaudfontaine près de Liège. Les Nouvelles Équipes Internationales (NEI) devaient constituer une internationale des partis démocrates-chrétiens capable de concurrencer le Kominform fondé par Staline.

2Les communications sont regroupées en trois parties : la première analyse la constitution des NEI en 1947 avec les textes de G. Formigoni sur « 1947. Il contesto inter-nazionale » (p. 33-46), de R. Papini sur « Le Internazionali dei Partiti politici nei primi anni del secondo dopoguerra » (p. 47-77), de D. Preda sur « I movimenti per l’unità europea nel 1947 » (p. 79-93), de J.-D. Durand sur « Il movimento democratico cristiano nel 1947 » (p. 95-105), de F. Malgeri « Il sogno dell’Internazionale DC » (p. 107-116) et de Ph. Chenaux sur « I Congressi del 1947 : da Luzern a Chaudfontaine » (p. 117-125) ; la seconde partie se penche sur les hommes clefs et l’organisation des NEI avec les textes de F. Kwanten sur « Les Nouvelles Équipes Internationales sous la Présidence d’A.-Ed. De Schryver (1949-1959) » (p. 129-158), de S. Delureanu sur « L’Europa dell’esilio » (p. 159-186), d’A. Ciampani sur « Il movimento sindacale europeo per la democrazia » (p. 187-206), de L. Ducerf sur « Le Mouvement Républicain Populaire et les Nouvelles Équipes Internationales » (p. 207-244) et de T. Di Maio sur « I Partiti democratici cristiani in Italia e Germania e le Nouvelles Équipes Internationales » (p. 245-256) ; la troisième partie présente les principaux débats au sein des NEI avec les textes d’A. Canavero sur « Quale Europa ? » (p. 259-276), de W. Becker sur « The Making of a New European Federalism » (p. 277-305) et d’E. Lamberts sur « Démocratie et liberté. Les Nouvelles Équipes Internationales et l’État de droit démocratique » (p. 307-318). Le livre se termine avec le témoignage de F. Nobili et la conclusion de J.-D. Durand.

3Cet ouvrage montre à quel point le projet des NEI était porteur d’espoir pour toute une génération en Europe au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il analyse à la fois les points forts (une politique sociale avant-gardiste ainsi que la promotion d’une Europe fédérale et démocratique) et les faiblesses du projet (des équipes nationales avec des cultures politiques trop différentes) en accordant toutefois moins d’importance à ces dernières. Une histoire détaillée des raisons de leur échec restent a écrire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Emmanuelle Reytier, « Jean-Dominique Durand (Dir.), Les Nouvelles Équipes Internationales. Un movimento cristiano per una nuova EuropaDomagnano, Rubbettino 2008 338 p. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 15 | 2008, mis en ligne le 14 octobre 2011, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://chretienssocietes.revues.org/1982

Haut de page

Auteur

Marie-Emmanuelle Reytier

RESEA – LARHRA, UMR 5190

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Chrétiens et Sociétés – XVIe-XXIe siècles est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes
  • Les cahiers de Revues.org